Cuisine vegan Jeux de rôle Notre école

Oyez, oyez : le repas médiéval

February 8, 2017

Une des expériences que l’on voulait vraiment tenter dans notre étude du Moyen Âge était le repas. On avait déjà fait ce petit exercice avec le banquet Romain, et comme c’était vraiment très amusant et intéressant, on a renouvelé notre voyage culinaire dans le temps.

J’ai commencé par éplucher quelques sites de recettes historiques comme Les Voyageurs du Temps, Cuisine Historique (qui a de chouettes vidéos) et Association le Tailloir, dont je me suis inspirée pour les recettes de mes plats.

Pour décorer la table du repas, j’ai réutilisé la plupart des objets que nous avions déjà pour notre jeu de rôle de l’Apothicaire, alors si vous avez l’impression de les avoir déjà vu quelque part…c’est normal ! Au Moyen Âge, il n’y avait pas de pièce exclusivement réservée au repas comme la salle à manger que nous connaissons aujourd’hui dans certaines cultures. Les gens pauvres et modestes n’avaient, en général, qu’une seule pièce de vie qui servait aussi bien à dormir qu’à cuisiner et manger. Évidemment, pour compléter l’ambiance, on a mis de la musique de taverne, faute de véritables troubadours pour nous accompagner.

Les plus riches prenaient les repas dans une salle commune ou même, souvent, dans leurs appartements privés, comme le bureau d’étude ou la chambre à coucher. Pas de table à manger fixe, du coup, et c’est de là qu’est née l’expression “dresser la table” : au moment de manger, on installait simplement un plateau de bois sur des tréteaux, puis des bancs ou des tabourets. La table était en général recouverte d’une nappe blanche, puis d’un autre tissu disposé par dessus appelé longière, que les convives utilisaient pour s’essuyer les mains.

Côté vaisselle, on utilise des écuelles en bois pour les plus modestes, et de l’argent voire même de l’or pour les plus aisés. Hormis les soupes, on dispose ses aliments sur de grandes et épaisses tranches de pain que l’on appelle tranchoirs, et qui absorbent tout au long du repas les jus des différents mets. On peut ensuite décider de les consommer, ou de les offrir aux pauvres.

Le plat le plus courant pour les paysans est la soupe : c’était un bouillon de légumes et parfois de viande, dans lequel on mettait des morceaux de pain pour lui donner plus de consistance. La soupe est également consommée chez les riches, et elle sert d’entrée à une succession de services différents pouvant aller jusqu’à 7 ou 8. Après la soupe de légumes, vient alors un ragoût de viande, puis un plat de poisson, et enfin, la pièce maîtresse du repas : le “rôt”, ou rôti de viande. Ce plat est généralement destiné à impressionner les invités et on ne lésine pas sur la taille de l’animal ou sa présentation.

Enfin, vient le dessert, qui n’est pas nécessairement sucré, et le “boute hors”, qui invite les convives à se lever et déguster un vin digestif en grignotant des épices. Entre chaque service, un “entremet” peut être proposé, sous la forme de quelque chose à manger ou d’un spectacle, lecture de poème, chant… On imagine sans mal que chez les riches, le repas pouvait s’éterniser ! En revanche, chez les familles pauvres et modestes, il n’y avait bien souvent qu’un seul repas par jour, composé d’un plat unique.

En me lançant dans l’aventure, je m’étais dit que ce serait un vrai défi de reconstituer un repas médiéval, mais en version vegan. J’ai été surprise d’apprendre qu’alors, l’église imposait des jours maigres tout au long de l’année : cette pratique était variable en fonction des paroisses et des années, mais en moyenne, les jours maigres représentaient un tiers de l’année. Il était alors interdit de consommer de la viande, et parfois même tout produits animaux. Le lait d’amande était alors très courant, et apprécié dans les desserts ou les plats salés.

J’ai donc préparé : une soupe aux carottes, poireaux et oignons, avec des filets de soja (attention, pas de pomme de terre à l’époque) pour l’entrée, puis des petits pâtés aux champignons (sortes de mini tourtes). J’ai ensuite servi une quiche aux poireaux relevée avec du poivre et de la muscade, car une des particularités de la cuisine médiévale, c’est l’importance des épices : cannelle, poivre, gingembre, muscade, girofle…

Avec ces plats, nous avons bu la boisson préférée de nos ancêtres : l’Hypocras, qui tient son nom d’Hypocrate, puisqu’on lui prêtait des vertus médicinales. Vin rouge infusé d’épices, il permettait de mieux digérer le repas. J’ai réalisé notre Hypocras avec du jus de raisin rouge, dans lequel j’ai ajouté du quatre épices et du gingembre, avant de le filtrer au moment de servir. C’était assez fort et étrange, mais néanmoins bon !

Pour le dessert, j’avais préparé des tartelettes aux amandes, et des crêpes à l’eau de rose. Des recettes faciles à préparer et à végétaliser, qu’on a beaucoup apprécié de goûter.

J’avoue que je n’ai pas tenté les plats les plus étranges, pour que les enfants gardent l’envie de goûter, et puissent les apprécier. C’était vraiment un chouette moment, un petit voyage dans le passé très intéressant.
Et pour la suite, on a très, très envie d’aller visiter le grand chantier de Guédelon ! Edit : j’ajoute un lien conseillé par Mamanzen qui renvoit vers un chouette document de la BNF : la gastronomie

FacebookTwitterGoogle+Share

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply myriam February 8, 2017 at 22:39

    Super !! Je cherchais des mets à déguster sur des tranches de pain. Je retiens l’idée des petites tourtes.

    • Reply Addfunandmix February 8, 2017 at 23:21

      Merci 🙂 Sur les sites dont j’ai mis les liens, il y a des dizaines de recettes qui ont l’air vraiment bonnes et faciles à faire, avec bien souvent en bonus le texte original en vieux français, c’est rigolo 🙂

  • Reply Crapaud Chameau February 9, 2017 at 01:58

    “Où sont les poulardes ? J’ai faim , ou sont les rôtis , les saucisses , où sont les fèves , les pâtés de cerfs , qu’on ripaille à plein ventre pour oublier cette injustice , y’a pas quelque Soissons avec de la bonne souavre ? Un porcelet ? Une chèvre rôti , quelques cygnes blanc bien poivré ? Ces amuses bouches m’ont mis en appétit !” J’ai pas pu résister… Très belle activité !

    • Reply Addfunandmix February 9, 2017 at 10:58

      Haha ben oui tu as eu raison, Messire ! C’était jour maigre, alors pas de poularde ni de cygne 😀

    • Reply Mama Darling February 12, 2017 at 06:41

      Ahaha tu m’ôtes les mots de la bouche! Merci la gueuse! Vous êtes bien drôle 🙂

      • Reply Addfunandmix February 12, 2017 at 09:37

        Ah ! Je suis un laideron mais je suis bien bonne haha ! 😀

  • Reply Maaademoiselle A. February 9, 2017 at 06:25

    Encore une fois très intéressant et enrichissant. Je ne pensais pas que les amandes étaient déjà si courantes à l’époque, ni qu’il n’y avait pas de pommes de terre 😉
    Les repas végétariens ne m’étonnent pas plus que ça, enfin disons surtout chez les plus pauvres, pour qui j’imagine la viande était certainement très chère. Mais je ne pensais pas qu’ils faisaient aussi des repas végan. Je crois surtout qu’on ignore énormément de choses ! J’imagine que les épices aidaient à donner du goût 😉 Et puis, on sait désormais qu’ils sont très bons pour la santé !
    Ca a dû leur plaire à tes enfants ! Un vrai régal aussi bien pour les bidons que pour la partie jeu de rôle =D

    • Reply Addfunandmix February 9, 2017 at 11:38

      Et oui, moi qui imaginais que le lait d’amande était super moderne, en fait non 🙂 L’amande était très consommée, en particulier par les pèlerins apparemment, et comme liant dans les sauces. C’est aussi l’époque des premiers livres de cuisine, même si les recettes n’étaient pas très précises, c’est cool d’avoir autant de traces sur ce sujet.
      Les enfants ont adoré ! Bises 🙂

  • Reply Adeline February 9, 2017 at 17:08

    Super idée ! Ma lutine est fan de la période médiévale, tes photos sont splendides et me donnent envie de tenter ce genre d’expérience. Merci pour ton partage !

    • Reply Addfunandmix February 10, 2017 at 09:57

      Avec plaisir, merci à toi 🙂 Parfois, en étudiant un pays, on réalisait une recette typique, et je me suis dit pourquoi pas une époque carrément ? En cherchant des idées, j’ai vu que ça se fait assez souvent, certains profs organisent même ça dans leur classe 🙂

      • Reply Adeline February 10, 2017 at 10:17

        Mais tu vas bien plus loin que la simple recette typique, et c’est ça que je trouve génial, s’insérer dans la façon de vivre, les chandelles, la vaisselle…

        • Reply Addfunandmix February 10, 2017 at 10:20

          Merci c’est gentil 🙂 Je suis rôliste depuis 18 ans, je crois que ça joue beaucoup, j’aime re-créer l’ambiance d’une scène 🙂

  • Reply Velvet February 10, 2017 at 06:57

    Génial bravo

    • Reply Addfunandmix February 10, 2017 at 09:52

      Merci poulette 🙂

  • Reply Mama Darling February 12, 2017 at 06:46

    Succulent jeu de rôle ma foi! Tout cela donne bien envie.:p

    • Reply Addfunandmix February 12, 2017 at 09:38

      Merci ! 🙂 L’ambiance des fêtes médiévales qui sont re-créées de nos jours est tentante, c’est la version festive sans la peste 😀

  • Reply Amélie February 12, 2017 at 22:24

    C’est chouette !! Et ça avait l’air super bon ! J’avais trouvé je ne sais où un livre de recettes médiévales il y a qq années, j’ai gardé les recettes de pets de patates (pomma de terre au four) et de riz engoulé (riz au lait), et un taillis aux pommes aussi (genre de pudding). Tes recettes me tentent bien aussi !

    • Reply Addfunandmix February 13, 2017 at 09:54

      C’est un peu spécial parfois, genre les plats salés à la cannelle ça me dit moyen 😀

      • Reply Amélie February 13, 2017 at 23:13

        Ah j’aime bien ! En guadeloupe j’avais chopé une recette de patates douces et courgettes à la cannelle, c’est bon !

  • Reply Ci-san February 13, 2017 at 11:08

    J’aimerais bien faire ce genre de repas avec la miss, mais comme elle n’aime rien c’est pas gagné, haha.
    C’est très chouette ce que tu as fait, je vais aller fureter sur les sites que tu as cité, je trouverai sans doute des choses qui plairaient à la miss.
    Hier j’ai vu un reportage sur Arte ou France 5 sur les Très riches heures du Duc de Berry et ils parlaient des repas au Moyen-Âge. 🙂

    • Reply Addfunandmix February 13, 2017 at 11:31

      Peut être que si elle t’aide à préparer ça la motivera 🙂 C’est fun à faire franchement, la recherche, puis rassembler la vaisselle, la déco, s’imaginer remonter le temps 🙂 Merci pour l’info, je vais voir s’il y a un replay.

  • Reply olivia October 4, 2017 at 10:28

    Hier soir, google m’a fait tomber sur ton blog, je n’avais pas vu cet article avant. Je tenais à te dire merci, car tu fais partie de ceux qui nous ont aidé à faire notre table médiévale. Je prendrais donc soin de te citer dans les liens des sites internet qui permettent de faire une jolie table médiévale dans le futur article.

    • Reply Addfunandmix October 4, 2017 at 10:41

      Oh c’est super, je suis bien contente 🙂 Merci beaucoup !
      Tu as vu on a aussi fait un jeu de rôle Apothicaire ? Bisous, j’ai hâte de voir ce que tu vas préparer 🙂

      • Reply olivia October 4, 2017 at 21:11

        oui l’apothicaire je l’avais vu mais pas celui là, je ne comprend pas 🙁

        • Reply Addfunandmix October 4, 2017 at 21:22

          Je les ai postés dans la même semaine il me semble, c’est facile d’en rater dans ces cas là, avec nos quotidiens bien remplis 🙂 Bises !

    Leave a Reply