Notre école

Inspection IEF : comment on se prépare

February 16, 2018

Pour Sann qui a bientôt 10 ans, nous avons été inspectés 3 fois par l’Éducation nationale. C’est peu, comme expérience, malgré tout je voudrais partager avec vous notre manière de nous préparer à ces contrôles annuels car vous avez été plusieurs à vous montrer intéressés quand je l’ai évoqué dans mon dernier article.

La première année, comme l’inspecteur venait à la maison, je me suis contentée de mettre sur la table tout le matériel qu’on utilisait. Les livres, classeurs, outils, jeux… Et je m’étais dit qu’on partirait de là, qu’on développerait. En réalité, je crois que c’était pas mal, mais trop vague pour quelqu’un qui a l’habitude du système scolaire classique. J’ai bien vu qu’il était un peu perdu, et pour l’année suivante j’ai décidé de faire deux listes : une liste des lectures, et une listes des sorties / activités.

Ces listes, je les tiens à jour régulièrement, quand j’y pense, et je les adresse à l’inspecteur une semaine ou deux avant notre venue chez lui (désormais on se déplace, personnellement je préfère ainsi et lui aussi). Ça lui laisse le temps de les lire s’il le souhaite, s’il ne le fait pas tant pis mais au moins je peux dire que j’ai fait parvenir un dossier. Le notre lit toujours nos rapports, j’ai compris que ça lui plait beaucoup d’avoir tous les détails sur notre année avant notre rencontre : ça lui permet de se préparer, d’orienter ses questions, il peut comparer avec les précédentes listes… En bref, il sait de quoi on va parler, ça le rassure et le met dans de meilleures dispositions.

Pour nous en tant que parents et enfants IEF, j’ai remarqué que c’est aussi super utile : on voit la progression, et surtout on a une preuve concrète de tout le travail accompli. Pour les enfants qui sont en apprentissages informels (unschooling, apprentissages auto-gérés ou autonomes…), c’est d’autant plus important car on a souvent du mal à évaluer la quantité de travail. Pour les parents ou les enfants qui ont besoin d’être rassurés, les listes sont parfaites. On a sous les yeux tout ce qu’on a fait et on n’est plus tentés de penser qu’on a “rien” fait à part jouer et vivre. On peut relativiser et réaliser que mine de rien, on fait ça, et ça, puis ça… Quand c’est écrit, on se rend bien mieux compte.

Pour faire mes listes, je ne me casse pas trop la tête. Un de ces jours, j’aurai à les tenir pour 3 enfants et pas question d’y passer des heures. Voilà comment je m’y prends :

Pour la liste des lectures, je me contente d’ajouter les références au fur et à mesure qu’elles sont lues. Le titre + l’auteur, comme ça j’estime que c’est complet. Si c’est l’enfant qui a lu en autonomie, je ne précise rien, mais si c’est nous parents qui avons fait la lecture à voix haute alors je précise entre parenthèses “lecture offerte”. Si je précise les lectures offertes, c’est parce qu’il me semble que c’est un apprentissage comme un autre qui s’ajoute à la culture générale de l’enfant. Ainsi, si votre enfant n’est pas lecteur parce qu’il ne sait pas encore lire ou qu’il n’apprécie pas de le faire, il peut quand même aimer écouter des récits et s’imprégner de tous les savoirs qu’il contiennent. C’est dommage de considérer qu’un enfant n’a “rien lu” de l’année tout simplement parce qu’il ne l’a pas fait seul.

Pour la liste des activités / sorties, je classe grossièrement par matières, pour parler le langage de l’académie. Français/ expression écrite, sciences, mathématiques, développement personnel, informatique, langues étrangères, histoire/géographie, étude des arts.

Ce classement n’est pas toujours pratique parce que ce n’est pas comme ça qu’on travaille d’une part, et parce que souvent une activité peut être mise dans plusieurs catégories. Je ne me casse pas la tête encore une fois et je mets un peu où ça vient, c’est l’intention qui compte.

Pour chaque “matière”, j’indique tout ce qui entraîne un apprentissage. Je liste aussi bien le matériel possédé que les sorties culturelles, les activités à la maison… Par exemple dans “sciences”, je précise que Sann entretient une collection de minéraux. On ne fait pas de leçon sur ce sujet à proprement parler, et tant pis s’il n’y a pas de traces écrites : pour moi, c’est du travail scientifique, c’est de la culture, c’est tout un tas de petites compétences qui sont engagées. C’est facile d’être tenté de se dire “collectionner les minéraux ce n’est pas du travail”, alors qu’en réalité l’enfant apprend à les peser, les trier, les nommer…  Chimie, mathématiques, mémoire, vocabulaire, dessin etc. sont autant de savoirs académiques qui sont sollicités dans cette simple activité ludique et récréative.

Pour travailler les mathématiques, Sann utilise surtout des jouets de logique ou des jeux vidéos. Nous n’avons vraiment pas grand chose à présenter à l’écrit, alors je précise sur la liste tous les jeux qu’elle utilise régulièrement, et les cours qu’elle suit sur Youtube. Lors de l’entretien, je ne fais jamais état des points faibles ou des points forts, pour moi ça n’existe pas réellement puisque nous ne suivons pas de programme, on ne peut donc pas avoir de “niveau”. Si un jour l’inspecteur me dit qu’elle est trop faible dans telle matière, je suis prête à répondre qu’on ne peut pas être “fort” partout, et que très rares sont les élèves de l’école qui en sortent avec un “bon” niveau dans chaque matière.

Je pense que du moment que l’enfant travaille une matière d’une façon ou d’une autre, qu’il a accès à des ressources pour le faire, alors si son niveau est insuffisant à la maison il ne le sera pas moins à l’école. Forcer un enfant à lire des livres ou à faire des opérations alors que ça ne lui plait pas, ça va simplement le dégoûter davantage de la matière… La différence, c’est qu’on se dira qu’au moins, on l’a forcé à le faire et que ce n’est pas de notre faute s’il est “mauvais”. Je préfère donc, à l’entretien, me concentrer sur ce qu’il fait, plutôt que sur ce qu’il ne veut pas faire pour le moment.

Pour moi, c’est assez important de lister par écrit le matériel qu’on possède et qui est à disposition pour être utilisé. Pour la personne qui inspecte, ça permet de voir les ressources qui sont offertes et d’en déduire les compétences que l’enfant peut développer. Pas besoin d’avoir de gros moyens, notre microscope par exemple est suffisant pour l’utilisation qu’on en fait et il n’a coûté que 5 euros en vide-grenier.

Vous n’avez pas d’ordinateur à la maison ? Pour le travail de l’informatique, on peut mentionner d’autres supports auxquels l’enfant a peut être accès : application éducative sur un téléphone ou une tablette, stage de code dans un centre, cahier de jeux pour découvrir les bases du code, accès aux ordinateurs de la médiathèque ou de la mairie… S’il y a bien une chose que je trouve super importante quand on présente sa pédagogie, c’est de ne jamais avoir peur ou honte de ne pas faire “assez”.

Dans la mesure où vous proposez des supports intéressants et variés, ce n’est pas grave si c’est d’occasion ou tout simplement différent des supports classiques.  Il y a presque toujours une solution pour découvrir chaque matière en respectant les souhaits de l’enfant et vos choix pédagogiques, alors notez le fièrement et défendez votre façon de faire ! Il n’aime pas faire de leçons d’histoire ? Pas de problème, on lit des BDs ou des romans historiques, on va voir une expo, on regarde un documentaire ou un film, on fait des jeux de rôles, des déguisements, on lit des magazines… Et on l’indique dans la liste parce qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode tant qu’elle permet à un enfant d’apprendre des choses tout en étant heureux de le faire. Pour l’inspection suivante, par exemple, je vais rajouter dans l’étude des langues étrangères la liste de tous les films que Sann a regardé en VO sous-titrée.

Voilà pour la partie préparation de l’inspection académique. Je voudrais aussi donner quelques idées pour l’entretien en lui même :

Boostez votre enfant ! Il y a de grandes chances pour qu’il soit angoissé, nous on dit à Sann que quoiqu’il arrive on est fiers d’elle et qu’on ne va pas la laisser se faire malmener. On lui rappelle que c’est nous qui sommes inspectés, pas elle.

Soyez sûr de vous ! Et si vous ne l’êtes pas, donnez-en l’impression. On se fait beau, on porte des couleurs vives, on lève le menton, les épaules bien en arrière et on donne une poignée de main bien ferme. C’est des petits détails, mais ça joue beaucoup sur la perception qu’aura de vous la personne en face.

Insistez sur le respect. Si vous respectez l’inspecteur/trice, il est normal de demander la même chose en retour. Ne vous laissez pas couper la parole ou rabaisser par des paroles blessantes ou intrusives. C’est une inspection de l’instruction en famille, pas une garde à vue, donc n’hésitez pas à répondre “c’est privé” à des questions très personnelles ou “excusez-moi je voudrais terminer ma phrase” si on vous interrompt sans cesse.

Essayez de ne pas être seul, si vous le pouvez. Je comprends que ce n’est pas facile pour les parents solo ou les couples dont l’un des parents travaille à l’extérieur, mais tentez tout de même de voir si un ami peut se libérer ou de prendre une demi journée de congé. Si ce n’est pas possible, tant pis, on fait comme on peut, mais on se sent naturellement plus rassuré lorsqu’on est accompagné et c’est une journée importante chaque année.

Préparez-vous une petite liste de phrases-clefs sur les points qui sont importants pour vous ou sur les points qui peuvent poser problème (si vous refusez les tests par exemple). Faites des recherches, notez les lois, sachez quels sont vos devoirs et vos droits. La veille, relisez-vos notes et si vous n’en avez pas besoin, c’est parfait ! Au moins, vous vous sentirez préparé et c’est important pour la confiance en soi.

Enfin, je vais terminer en disant que notre inspecteur était plutôt tendu et pressé la première année, mais détendu et bienveillant les deux rencontres suivantes. La 3ème fois, il n’était même pas accompagné d’une conseillère pédagogique. Pour nous, ça se passe donc bien, il pose des questions ouvertes et ne fait aucun commentaire négatif. En même temps, j’ai cru comprendre qu’il était plutôt littéraire et Sann lit beaucoup. S’il était prof de mathématiques, ça serait peut être différent. Je prépare une valise avec nos supports, les travaux, les dessins… Et je demande à Sann de choisir un livre qu’elle a particulièrement aimé pour lui en parler, et/ou un projet sur lequel elle a travaillé et qu’elle aimerait présenter. J’attends le bon moment pendant l’entretien et je lui fais signe de se manifester pour parler de ce qu’elle a porté. Notre inspection dure toujours moins d’une heure.

Encore une fois, ça peut être facilement adapté. Si votre enfant n’aime pas lire et préfère jouer aux legos, faites des photos de sa plus belle construction et invitez l’enfant a présenter son travail. Il a appris à coudre, préparer un plat difficile, écrit une petite BD ? Un travail est un travail, on peut être fier de tout accomplissement. S’il laisse peu de traces écrites, prenez des photos de ce qu’il fabrique et préparez un petit album. En conservant ces travaux, vous les valorisez, vous les validez en tant qu’apprentissages et c’est important pour l’enfant mais aussi pour la personne qui vous inspecte. Pour conclure, si vous voulez savoir à quoi ressemblent nos listes, voici celle que j’ai présenté à notre inspection en décembre pour les lectures et celle pour les activités. Ces listes là s’étalent sur environ 6 mois puisque j’en commence une nouvelle après chaque inspection (pour remettre le compteur à zéro) et que l’inspection précédente avait eu lieu en juin dernier. N’hésitez pas si vous avez des questions !

FacebookTwitterGoogle+Share

You Might Also Like

  • Mamanoquotidien February 16, 2018 at 11:45

    Merci pour tous ces bons conseils !! Ta façon de voir les choses m’aident, un peu, à me détacher du formel. C’est le plus gros travail que j’ai à faire personnellement, pour bien défendre mon fils lors de sa prochaine inspection !

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 14:32

      Avec plaisir 🙂 C’est un gros travail c’est vrai, je dois encore le faire régulièrement pour moi-même. Il faut apprendre à considérer le travail autrement, pas évident ! Bon courage pour votre inspection 🙂

  • Maeva February 16, 2018 at 11:59

    Je te rejoints complètement sur tout ce que tu as dit, c’était notre deuxième inspection hier et elle s’est bien passé. On avait plus d’assurance et on est allé plus vite à l’essentiel. L’inspecteur et la conseillère étaient sympas aussi, ça aide, contrairement à l’année dernière ou l’ambiance était plus froide. J’espère qu’on aura les mêmes l’année prochaine, je trouve ça mieux pour suivre la progression. Le fait de se connaître permet d’installer une relation de confiance et c’est donc plus agréable pour tous.

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 14:38

      Ah génial ! C’est vrai que la première fois c’est jamais évident ni pour la famille ni pour l’inspection. Tant mieux si vous avez rencontré des personnes sympas, et si ça s’est bien passé, ça aide beaucoup à se sentir plus détendu pour la fois d’après !

  • Madame Gropotiron February 16, 2018 at 13:27

    Merci pour tout ce travail de transmission que tu fais ! C’est vraiment généreux et bienveillant. C’est génial de penser aux autres parents IEF et de les aider de cette façon.
    Pour le moment ma fille n’a que deux ans et demi, on a le temps. Mais ce genre d’article rassure et donne un sentiment de solidarité plus que bienvenu.
    Merci encore et belle journée à toute ta petite famille !

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 14:40

      Merci à toi 🙂 Moi-même, j’apprécie de lire les expériences des autres. On n’est encore pas beaucoup à pratiquer l’IEF, alors pas toujours facile de trouver des infos. Tant mieux si notre expérience peut être utile 🙂

  • Charlie February 16, 2018 at 13:56

    Punaise quelle serenité et assurance se dégagent de cet article !!! Donne-moi ton secret ! En fait, j’étais comme toi avant mais ça, c’était avant ! Je crois que je me suis un peu perdue en chemin au fil de mes lectures, questionnement, formations, rencontres et aussi que cette année je ne me suis pas écoutée alors que javais besoin d’une année de pause d’où une perte de motivation et de joie de mon côté qui influence forcément les enfants… Tu me donne courage et énergie par tes mots : merci !!!

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 14:48

      Merci c’est gentil ! Je n’ai pas de secret, je stress aussi comme tout le monde, j’essaie juste de garder la tête sur les épaules avec quelques petites astuces d’organisation (comme les listes). Ça ne m’empêche pas de ne pas spécialement apprécier ce moment, de me dire que ça pourrait mal se passer d’une façon ou d’une autre, c’est humain puisqu’un jugement s’en suivra… Mais sans être fataliste je sais aussi que si je tombe sur quelqu’un de fermé il n’y a rien que je pourrais faire pour changer son état d’esprit donc autant ne pas y penser plus que ça. Prends soin de toi 🙂

  • Loïs - Les Bijoux de Loïs February 16, 2018 at 14:09

    Merci beaucoup pour ton article très rassurant !! Je pensais faire un cahier avec des photos et des notes de ce que Nathan fait, même s’il est petit, autant prendre l’habitude, et même pour lui c’est chouette 🙂
    Bisous !!
    PS : j’adore tes photos, Sann est tellement naturelle <3

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 14:51

      Je t’en prie, merci à toi 🙂 Les cahiers avec des photos et des anecdotes, ça plait beaucoup à notre inspecteur actuel. Il trouve ça joli, ludique, et ça lui permet d’avoir une idée assez précise de ce qu’on fait dans l’année, nos goûts, sujets préférés…
      Merci pour ma biquette 🙂

  • MGA February 16, 2018 at 14:31

    Merci! Merci! Merci!
    Pour ces explications, pour le partage des 2 fichiers, vraiment merci.
    Quand on te lit, l’IEF coule de source, ça se fait. J’adore!
    Et j’aime lire ton blog et tes articles, c’est toujours chouette et ça donne la pêche dans les moments de doute!
    Très belle fin de journée.

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 14:54

      Merci beaucoup pour ces mots, c’est très encourageant pour moi aussi 🙂
      Ça n’a pas toujours coulé de source, mais le temps je trouve aide à mettre en place une organisation et une méthode qui colle à notre vie et nos préférences. Ça finit par se faire un peu tout seul, souvent quand on s’arrête de chercher d’ailleurs 🙂 Merci encore, à bientôt 🙂

  • Elsa February 16, 2018 at 16:06

    Merci encore pour cet article ! Est-ce l’inspecteur a parlé de tests la première année ? Et si oui, comment as-tu fait face ? Je dois avouer que l’inspection me fait un peu flipper. Que l’inspecteur vienne de l’Education nationale alors que le unschooling est tout sauf l’Education nationale, c’est un peu flippant… On a l’impression d’être abrité, vu comme ça. Mais je n’y suis pas encore bien sûr ! Si ça se trouve tout se passera bien ! En tout cas je trouve super que le vôtre soit bienveillant. Est-ce que vous habitez en Île de France ? Car j’ai cru comprendre qu’ils étaient plus durs dans ce coin de France… Et pour la socialisation ? Est-ce que l’inspecteur vous embête où vous titille un peu avec ça ? Es-tu membre de certaines associations ? Comment gères-tu ce point ? (Tant de questions dans une si petite tête que la mienne… Je suis tellement convaincue mais aussi craintive ! J’admire les mamans qui se lancent avec autant de confiance et d’agilité )

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 16:45

      Coucou 🙂 Notre inspecteur actuel ne nous a jamais demandé de tests écrits. Il pose quelques questions précises parfois (“sais-tu qui était le Roi Soleil ?”) mais c’est uniquement par rapport à des sujets qu’elle a abordés, un livre lu par exemple ou une expo vue. Il lui donne des conseils, lui dit ce qu’il trouve bien. Effectivement il est bienveillant et positif ! On vit à Paris 🙂 A partir du collège on aura quelqu’un d’autre et j’espère que ça sera quelqu’un de sympa aussi.
      Pour la socialisation il est satisfait il me semble, elle va à des cours chaque semaine où elle voit des amis donc de ce côté là je crois qu’il ne peut rien dire de toutes les façons 🙂 On ne fait pas partie d’une association, les enfants vont simplement dans un centre d’activités de la mairie pour faire de la danse, du théâtre… Ils ne sont pas demandeurs de plus et en même temps ils sont petits encore je ne suis pas certaine qu’il soit nécessaire de les faire voir du monde absolument tous les jours.
      Tu sais je ne crois pas qu’on se lance avec confiance 🙂 On se lance en se disant qu’on va essayer de se rattraper de son mieux, et avec le temps, les mois, les années, la confiance arrive et s’installe durablement 🙂 Il faut essayer, c’est une super aventure ! 🙂

      • Elsa February 16, 2018 at 20:21

        Merci pour ton retour ! C’est gentil d’avoir pris le temps. Tu as très certainement raison, c’est une expérience dans laquelle on se lance par conviction et la confiance vient avec le temps, les erreurs mais aussi les bonheurs. Le regard des gens me semblent assez difficiles, toute instruction est tellement et habituellement centrée sur l’école, institution à part entière… Mon fils n’a que deux ans, nous n’y sommes pas encore, mais les interrogations et les regards dubitatifs commencent déjà. Nous ne souhaitons pas le mettre à l’école maternelle, début logique de notre future IEF, mais comme il est “censé” commencer la maternelle à la rentrée 2019 voire 2020, les gens nous posent des questions : alors, vous y avez réfléchi ? Vous commencez les inscriptions ? Public ou privé ? etc. Hé bien en fait… Et là ils se raidissent. Dans la famille aussi, malheureusement ! “Nous sommes allés à l’école et nous n’en sommes pas morts”, c’est une réponse qui revient assez régulièrement… En tout cas tu me rassures pour l’aspect géographique ! 🙂
        Mais comment fais-tu avec les deux autres enfants qui ne sont pas encore à l’âge de l’IEF ? Quand tu amènes Sann au musée par exemple, j’imagine que vous y allez tous ensemble ? Ca se passe bien ? C’est LA grande crainte que j’ai : mais comment gérer le second pendant ce temps, avec deux ans et demi d’écart ? Si ça se trouve, c’est une crainte vraiment bête, mais comme je spécule et hypothétique notre future IEF, difficile de savoir concrètement, dans les faits…
        En tout cas je suis ravie de suivre des blogs comme les tiens. C’est un sujet dont on parle peu (trop peu ?), et c’est grisant d’avoir ENFIN quelqu’un qui le vit, qui en parle, qui donne des conseils… Merci mille fois !
        J’ai lu “Une société sans école” de Ivan Illich et je dois dire que ça a confirmé ce que je ressentais dans mes tripes à ce propos-là !

        • Addfunandmix February 16, 2018 at 20:48

          Ah le regard des gens… Quoi que tu fasses, quelqu’un trouvera à redire. Autant faire ta vie sans penser au qu’en dira-t’on 🙂 La famille, les proches qui font des remarques, on y a eu droit aussi, mais c’est notre décision, on a confiance en notre jugement et ce n’était vraiment pas important pour nous du coup 🙂 Et puis tu n’es pas obligée d’en parler. Sann en a marre parfois d’avoir toujours les mêmes questions de la part des inconnus (“mais alors tu n’as pas de copains ?”) alors parfois si on lui dit “alors c’est bien l’école ?” elle répond “oui oui”. On n’a pas de comptes à rendre, on n’a pas d’obligation à expliquer notre vie en détails.
          Si tu as l’air sûre de toi et que si on commence à te saouler tu dis simplement “ben en fait tu sais quoi j’ai pas envie d’en parler” on arrêtera de t’embêter 😀
          Et puis petit à petit aussi les gens verront que tes enfants sont sociables et intelligents et les a priori qu’ils ont parce qu’ils sont mal informés, cesseront tout simplement 🙂

          Pour le musée : non je n’y vais pas avec les 3. Ça n’intéresse pas les deux petits en général donc je fais les nocturnes ou bien on y va le week-end quand le Papa est là 🙂 Vega commence à s’intéresser à certaines sorties comme la fête des sciences par exemple, des ateliers dans les musées aussi, mais une visite bof bof ! Pour Sann c’est venu plus vers 7 ans… Bises 🙂

          • Elsa February 17, 2018 at 21:15

            Merci mille fois pour tes retours, ça m’aide grandement ! 🙂

  • Carine February 16, 2018 at 16:24

    Merci pour ton partage, c’est intéressant de voir comment cela se passe pour les autres et c’est chouette de voir comme cela se passe super bien chez vous! Vous n’avez jamais eu de tests, d’évaluations nationales? J’adore ton blog, et la façon dont vous menez l’instruction des enfants, du vrai unschooling pour moi! J’admire votre lâcher prise, chez nous ce n’est pas aussi simple! En théorie, j’adhère à fond avec les apprentissages autonomes sauf que les inspections nous mettent une telle pression que j’oblige un peu de formel chaque jour 🙁 et du coup cela ne se passe pas toujours dans la joie…ce que je regrette! Je trouve que pour pouvoir assurer les inspections en unschooling, il faut quand même que l’enfant ait un bon niveau dans un domaine (soit la lecture ou les maths en fait) que l’on peut mettre en avant mais comment faire quand l’enfant a des difficultés dans l’apprentissage de la lecture par exemple et qu’à presque 9 ans, c’est encore très difficile…car là l’EN nous attend au tournant malheureusement. Comment as tu fait pour aborder certains apprentissages comme les additions à retenue par exemple? Faites vous de la grammaire, de la conjugaison? Car là aussi l’inspecteur peut interroger l’enfant sur ces points et là comment faire. J’ai fait également un énorme dossier avec tout ce que l’on fait à côté (beaucoup beaucoup de sorties et d’ateliers avec d’autres familles non sco) mais cela n’a pas suffi :-(. Encore merci pour cette bouffée d’oxygène dans notre quotidien ief !!! (la plupart de mon entourage ief a lâché le unschooling depuis les inspections alors j’ai vraiment pas beaucoup de soutien, je suis une des seules à refuser les tests dans notre groupe, du coup je me questionne si je fais bien ou pas!). Carine

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 17:38

      Merci à toi ! 🙂 La première année elle était aux cours Pi pour le CP, on n’a pas du tout été inspectés. Pour les années suivantes l’inspecteur n’a pas demandé de tests non. Il regarde ce qu’elle a fait dans l’année comme activités, ateliers… Et il lui pose en général 2 ou 3 questions sur ces thèmes là mais c’est surtout à nous, parents, qu’il s’adresse.
      C’est terrible cette inégalité face à l’inspection annuelle, j’ai bien conscience d’un côté que nous avons de la chance que notre interlocuteur soit ouvert mais d’un autre côté je ne peux pas m’empêcher de me dire que finalement c’est comme ça que ça devrait toujours être : un échange respectueux entre personnes qui ont a cœur le bien être d’un enfant, et dans la tolérance des méthodes de chacun.

      En maths Sann ne fait jamais de formel. Elle a appris à poser les opérations en CP avec les cours par correspondance mais ça la gonflait… Je ne suis pas sûre qu’elle s’en souvient. Elle sait additionner ou soustraire de tête, faire certaines multiplications simples… Mais elle n’a pas de méthode classique et ne sait pas vraiment poser ses calculs. L’autre fois je lui ai dit “on part dans 3/4 d’heures” et elle me dit “ça fait combien en minutes ?”, je lui répond que je pense qu’elle peut calculer ça elle même… De tête, elle l’a fait en 30 secondes, donc je vois bien qu’elle sait arriver à un résultat, elle a des connaissances suffisantes pour la vie au quotidien mais sans les méthodes académiques tu vois ? Moi ça me va. Pareil pour la grammaire, on n’en fait pas. Elle connait certains termes comme verbe, adjectif qualificatif, mais pas les règles plus complexes ou le nom de tous les temps des conjugaisons. Pourtant elle ne fait pas beaucoup de fautes car elle lit et retient instinctivement les règles.
      Est-ce qu’à un moment l’inspection dira que ça ne leur convient pas ? Peut être, on verra. Mais un enfant n’est ni feignant ni bête, alors s’il ne voit pas l’intérêt à un apprentissage je ne le vois pas non plus. Tu vois malgré les dizaines et dizaines de livres qu’elle lit chaque année elle ne connait pas l’ordre alphabétique 🙂 Parce qu’elle ne s’en sert pas en fait. J’ai appris à lâcher prise sur ces choses là, je ne la compare plus à un niveau.
      Vega va avoir 6 ans et même si je ne sais pas trop comment ça se passera au moment de l’inspection, je ne vais pas lui apprendre à lire comme je l’ai fait avec Sann. Elle n’est pas hyper intéressée, ou pressée, mais je constate qu’elle met les sous titres en français sur les dessins animés de Netflix, et je vois qu’elle les regarde. Manifestement elle a un plan et ses propres idées pour le réaliser !
      Si je tombais sur un inspecteur pénible qui veut plein de formel et bien… Je pense que je me battrais, je remplirais moi-même des cahiers de vie, je ferais beaucoup de photos pour les montrer… Je pense que là aussi envoyer un dossier en amont avec une lettre pour expliquer tes méthodes, c’est utile pour préparer le terrain… Bises 🙂

  • Emilie_tam February 16, 2018 at 17:08

    Merci beaucoup pour cet article ! Nous sommes au Québec pour l’instant, si nous y restons ce ne sera pas exactement le même fonctionnement mais tout ce que tu décris dans l’attitude, dans la préparation, c’est universel 🙂
    Et surtout c’est très rassurant !
    Et bravo à ta grande fille !

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 17:42

      Merci à toi pour ces mots 🙂 Les lois sont très différentes là bas ? Bises et merci pour ma grande.

  • Emilie_tam February 16, 2018 at 17:09

    Je me permets de partager ton article sur la page FB de l’éducation à domicile au Québec, ça rassurera beaucoup de personnes qui se posent des questions 🙂

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 17:43

      Oh ben merci c’est très sympa ! 🙂

  • Julie February 16, 2018 at 18:35

    Merci pour ce super partage ! On suit vos aventures sur Instagram mais vous nous aviez manqué par ici ! 😉

    • Addfunandmix February 16, 2018 at 18:55

      Avec plaisir 🙂 Merci de suivre nos aventures, on adore partager ! 🙂

  • Julie de Crapaud Chameau February 17, 2018 at 03:39

    Bel article !
    Au Québec, les familles inspectées montent un portfolio avec des extraits de ce qu’a fait l’enfant dans l’année, extraits de productions écrites, listes de lecture et sorties, photos de réalisations… Ça rejoint un peu ce que tu fais, je trouve que c’est un très bon moyen de se rendre compte des progrès de l’enfant. Dans notre cas, je n’en fais pas étant donné que ma fille suit des cours avec correction. Je pense que ce sera différent avec mon fils.
    À bientôt !

    • Addfunandmix February 18, 2018 at 21:24

      Merci ! Oui c’est très pratique pour avoir un bon aperçu de la progression et de tout ce qui a déjà été étudié. Je ne suis pas sûre que je le ferai si je n’étais pas inspectée par contre 🙂 Bises !

  • Soizic February 17, 2018 at 16:16

    Merci pour cet article très enrichissant. Il m’a permis de dédramatiser l’inspection. Nous commençons l’IEF avec ma Little L. de 7 ans à partir de la fin de cette année scolaire et ce qui me fait le plus peur ce sont les inspections. Je lis beaucoup de choses sur le sujet, j’essaie de rassembler un maximum d’informations. Mais ce que je constate ce sont avant tout, nous, parents, qui sommes inspectés quant aux propositions qui sont mises à disposition de nos enfants. Grâce à ton article j’ai pu déjà réfléchir et me positionner par rapport à tout ce que nous faisons. & franchement, je n’ai pas eu à réfléchir longtemps pour me rendre compte que nous aurions énormément de choses à raconter à l’inspecteur. Little L. est gourmande d’activités et d’apprentissages en tous genres. Elle est actuellement en vacances et sa maîtresse leur a demandé d’apprendre les tables de multiplications. J’ai essayé de les caser cette semaine, mais rien à faire, pour le moment ça ne passe pas. En revanche, nous avons fait un atelier de teinture végétale qui l’a beaucoup intéressé, au cours duquel elle a pu expérimenter un savoir-faire. Alors j’ai dit tant pis les multiplications. J’ai justement pris des photos, dans le but de faire un “cahier d’activités” dans lequel nous recenseront un peu toutes les choses qu’elle aura faite, ou vue.
    Merci pour tes fichiers listes, je pense m’appuyer là dessus pour les adapter aux apprentissages de Little L. Ca me parle plus qu’un dossier de 30 pages à envoyer à l’inspecteur sans savoir s’il le lira. De plus, je pense que c’est plus digeste pour lui donc plus rapidement lu.
    A bientôt.

    • Addfunandmix February 18, 2018 at 21:32

      Je t’en prie, je suis contente si notre expérience peut être utile 🙂 L’inspection passe assez rapidement finalement et on a vite fait de s’éloigner du sujet au fil des questions, donc c’est pas mal aussi d’avoir un rapport pour rester centré sur les points dont on veut discuter. Il y a des moments forts dans nos apprentissages dont je veux vraiment parler et je me dis qu’avec une liste je n’oublie rien.
      Si on a envie de beaucoup détailler on peut bien sûr ! Moi je préfère quelque chose de court. Au moins je suis sûre qu’il lit, comme tu le dis ! De plus, j’ai pas pensé à le dire dans l’article mais ce qu’on envoie à l’inspection est ajouté au dossier de l’enfant et c’est plutôt bien d’avoir quelque chose de bien documenté si jamais on change d’interlocuteur ou autre. A bientôt 🙂

  • alounette February 19, 2018 at 01:16

    Merci de ce partage ! Un peu sur le modèle de ce que tu avais montré la dernière fois, j’ai produit pour notre inspection en juin, les listes de ce qui avait été lu PAR ma grande miss (6 ans et demi à l’époque- grande lectrice) et de ce qui avait été lu A ma moyenne miss (4 ans et demi à l’époque), parce que je suis bien d’accord avec toi, on en apprend déjà beaucoup quand on nous lit un livre… (et ici inspection à partir de 4 ans). A côté de cela j’avais fait une liste de nos déplacements/vacances/séjours dans la famille, un déroulé type de la semaine et une liste de nos sorties. Pour le matériel/les activités autres j’avais quelques photos plus ou moins classées par thème (sport, art, jeux de construction, amis, nature…). Et dans un sac, des pompons, des pliages, des dessins, et un livre de bricolage préféré. A un moment j’ai pu effectivement tendre la perche à l’ainée pour qu’elle montre le bricolage qu’elle prévoyait de faire dans l’après midi. L’inspecteur a spontanément noté qu’il avait pu voir sans l’interroger qu’elle se repérait dans le livre/lisait et s’exprimait spontanément de façon construite… La cadette a spontanément commenté un de ses dessins et elle coloriait pendant l’entretien. On était bien content qu’elles n’aient ressenti aucun stress de “on va m’interroger” et que l’inspecteur soit assez clair sur le fait qu’il était là pour parler aux parents avant tout.
    En tout cas la préparation en amont des listes m’a pris un peu de temps mais j’allais à l’entretien confiante. Effectivement je n’ai pas parlé non plus des points faibles, les points forts ressortant assez bien seuls (compétences en lecture). PAr contre je ne suis pas du tout à jour des listes cette année et miss 7 ans maintenant a lu 3 fois plus, faut que je me motive pour rattraper mon retard… (j’ai bien essayé de lui faire tenir la liste à jour elle même mais comment dire… elle lit un roman de 100 pages plus vite qu’elle n’écrit 3 lignes, et elle, elle ne se fait pas inspecter…). Et puis c’est sûr ça ne sera pas la même personne cette année, ils ont été redispatchés…
    En tout cas encore merci pour tout le partage !

    • Addfunandmix February 19, 2018 at 11:09

      Ah c’est super si ça s’est bien passé et que les enfants n’étaient pas stressés 🙂 Oui les listes ça prend un petit peu de temps, c’est pour ça que j’essaie de le faire régulièrement, c’est moins pénible. Je me dis que c’est un petit effort qui peut permettre de montrer qu’on essaie de parler leur langage, de les aider dans leur travail.
      Je préfère tout tenir à jour moi-même car ma fille n’est pas intéressée par le concept, pour elle ça n’a pas de sens de faire une liste de ce qu’elle a lu ou fait puisqu’elle le sait déjà ! 🙂
      Merci à toi pour ton partage d’expérience 🙂

  • Claire February 19, 2018 at 15:03

    A te lire, ça parait si facile!
    En tout cas, je suis vraiment ravie d’en savoir un peu plus sur l’envers du décor. Si un jour, je me lance dans cet aventure, j’avoue que le fait de suivre ton blog me rassure un peu.
    Je suis par ailleurs ravie que l’inspection se passe bien pour vous 🙂

    • Addfunandmix February 19, 2018 at 23:33

      Oh ben c’est surtout facile parce qu’on a un inspecteur ouvert 🙂 Ça joue énormément. Je connais plusieurs familles pour qui ça ne se passe pas du tout ainsi, et je sais que pour certains inspecteurs/trices tu auras beau te plier en 4, tu n’auras jamais grâce à leurs yeux 🙂
      On est ravis aussi, je suis tentée de dire qu’on a de la chance mais c’est étrange de dire ça, on devrait toujours avoir un dialogue ouvert et respectueux ! Bises 🙂

  • martine42 February 19, 2018 at 19:49

    Bonjour,
    Merci pour ce partage aussi détaillé.
    Ce jour est arrivé la lettre pour l’inspection .
    Melle J sera contrôlée en Mars cette fois, l’an dernier c’était en Janvier !
    Martine42

    • Addfunandmix February 19, 2018 at 23:35

      Je t’en prie. Ça se passe bien d’habitude pour vous ? Bon courage alors ! Bises

  • Mylène May 21, 2018 at 22:21

    Bonjour, ou plutôt bonsoir.
    Nous commençons tout juste l’IEF avec Arthur qui a 13 ans et je vous remercie beaucoup pour ce partage, ça me réconforte un peu.
    Il est parfois bien difficile de trouver de quoi attirer son attention et surtout lui plaire et lui donner envie de chercher.
    Je vous souhaite une bonne fin de soirée.

    • Addfunandmix May 22, 2018 at 12:03

      Coucou 🙂 L’inspection dépend quand même beaucoup de la personne qu’on va rencontrer. Parfois, il arrive que peut importe ce qu’on fera, dira, le représentant de l’éducation nationale aura déjà un avis tranché, et il faut savoir qu’on ne peut rien y faire, à part rester ferme et défendre ses droits 🙂
      Si à 13 ans, ton enfant est en IEF pour la première fois, c’est qu’il est habitué au système scolaire, il faut lui donner le temps de se déscolariser 🙂 Ça ne se fait pas aussi facilement qu’en arrêtant simplement d’aller à l’école, ça prend parfois plusieurs mois, pendant lesquels ils ne font que jouer, rêver, s’ennuyer… Peut importe, du moment qu’ils apprennent à vouloir des choses par eux-même 🙂 Tous les enfants sont intelligents, chacun à sa manière, fais lui confiance 🙂 Bonne aventure !

  • Mylene May 22, 2018 at 23:04

    Merci beaucoup.
    C’est tout à fait ça, pour l’instant difficile de le faire faire quelque chose.
    Ce qui génère beaucoup d’angoisse chez moi.
    Merci pour tous ces partages, c’est très enrichissant.
    Bonne nuit.