La vie Notre école

L’école à la maison

June 4, 2014

 

C’est le terme le plus souvent utilisé, mais à vrai dire c’est celui que j’aime le moins. Je préfère “instruction en famille”, parce qu’au final je ne suis pas la maîtresse, et les enfants ne sont pas des élèves. Et surtout, l’apprentissage ne se limite pas à la maison.

Quand Sann avait 8 mois, son papa et moi avons fait le choix de ne pas la scolariser dans un établissement. Pour plein de raisons, mais à vrai dire ce n’est pas le sujet ici : j’avais plutôt envie d’expliquer comment on fait.

Pendant très longtemps, on a pratiqué ce qu’on appelle “l’apprentissage autonome”. Pas de méthode particulière, on laisse l’enfant libre de faire sa vie et d’apprendre par lui même. On s’était dit que si elle avait une demande (même celle d’aller à l’école), on y répondrait le moment venu.

On a donc beaucoup utilisé des jeux, des livres d’histoires (son papa lui fait énormément la lecture), et parfois des supports comme les cahiers de vacances ou d’activités (attention cependant beaucoup sont au final d’assez mauvaise qualité en terme de contenu, il faut vérifier avant).

hs7

hs5

hs6

C’est ce que les anglophones appellent le “unschooling”. On ne suit pas de plan en particulier. C’est une non-méthode qui donne d’excellent résultats, si elle convient à l’enfant (malheureusement en général elle plait nettement moins aux inspecteurs de l’éducation nationale…).

Vers 5 ans, Sann s’est montrée désireuse de faire l’école “comme à l’école”, telle qu’elle la voyait dans les dessins animés. Mais elle ne voulait pas pour autant y aller (ses copines qui sont scolarisées y sont peut-être pour quelque chose, car elles parlent toujours de l’école en mal).

Alors on a fini par décider de tester un cours par correspondance. Il en existe beaucoup, et on a choisi les cours Pi, dont les prestations correspondaient à notre façon de voir les choses : les enfants ont un correcteur bienveillant dont ils ont la photo et le téléphone; ils peuvent faire l’année en 6 ou 18 mois, à leur rythme; les devoirs ne sont pas trop nombreux; les enfants adhérants sont mis en relation entre eux; la directrice est joignable tous les jours de la semaine.

Au mois de février, ses cours de grande section sont arrivés. Il y avait plein de travaux pratiques, d’exercices de dessin, écriture, science, maths… Et 6 devoirs à renvoyer. Elle a tellement adoré ça qu’en mai, elle avait tout terminé et m’a dit “ben, c’est fini ?”. Comme elle insistait, on a enchaîné sur le CP.

hs8

b29

hs10

On a reçu tout ce qu’il lui faut pour apprendre le programme officiel tranquillement, et 36 devoirs à renvoyer. Bon, je dis tranquillement, mais pour être honnête elle est tellement au taquet qu’elle a déjà terminé son premier devoir de maths et avancé sur celui de français, alors qu’on a reçu le tout il y a 2 jours.

hs4

Parmis nos autres supports, il y a des livres que je lui achète régulièrement.

hs9

Mais l’école à la maison, c’est aussi beaucoup, beaucoup de matériel créatif (je vous en montre environ la moitié, là…)

hs1

hs2

Et surtout… Des jeux, tout simplement. Laisser le temps à l’enfant, laisser les apprentissages se faire, car je crois que c’est ainsi qu’ils se font le mieux…

Sann n’est pas une enfant en avance. C’est une petite fille normale, qui apprécie de suivre son propre rythme. Elle a des amis, un amoureux. Elle n’aime pas se salire les mains et a écrit 4 ou 5 livres. Quand elle sera grande, elle sera détective, archéologue et infirmière. Elle aime les dessins animés, le foot et les olives. Et un jour elle aura plein d’enfants, alors pour le moment elle s’entraine avec sa petite soeur (et bientôt, son petit frère).

 

hs3Ici, la maîtresse n’est pas en maillot de bain, mais elle est parfois en pyjama !

Que vous scolarisiez vos enfants ou non, aimez-vous ces moments de transmission de savoir de parent à enfant ?

Suite à vos nombreux commentaires et questions (merci !) j’ai fait un second article sur le sujet qui se trouve ICI

FacebookTwitterGoogle+Share

You Might Also Like

68 Comments

  • Reply Milady June 4, 2014 at 20:16

    10 sur 10 pour ton article. C’est un choix très honorable qui mériterait d’être davantage mis en lumière. Encore un bel exemple du vrai respect du rythme de l’enfant dans ses apprentissages… Je pèse mes mots au regard de tout ce qui me choque dans la pratique et les incohérences institutionnelles de mon métier.

    • Reply Daljaa June 4, 2014 at 20:22

      Merci c’est super gentil de ta part ! C’est agréable d’avoir des retours positifs sur une pratique souvent marginalisée 🙂 Tu es professeur ?

      • Reply Milady June 5, 2014 at 19:34

        Oui, je suis une maîtresse, haut les mains, peau de lapin 😉

        • Reply Daljaa June 5, 2014 at 19:41

          Super, quel chouette métier 🙂

  • Reply Ci-san June 4, 2014 at 20:32

    Oh oui, j’adore quand on fait des choses ensemble par contre je serais incapable de faire l’instruction en famille. 😉 Et c’est bien comme ça car la miss est très demandeuse de l’école et de ses copains et copines.

    • Reply Daljaa June 4, 2014 at 21:11

      Oui je vois que tu as l’air d’aimer lui fabriquer des choses 🙂 C’est vrai que certains enfants aiment bien l’école, le papa des filles aimait ça par exemple !

  • Reply cynthia- Freaky Family June 5, 2014 at 05:28

    J’adorerais pouvoir franchir le pas de l’école à la maison! Je suis de moins en moins satisfaite de l’école (oui parce que pour moi les enfants qui ne font pas de sport “parce que le programme est trop chargé” mais qui sont mis devant la télé ça a le don de bien m’énerver.
    Et puis le Boy à un petit décalage avec les autres enfants ( surtout les garçons en fait) chez nous on prône la douceur , la politesse et le respect et non la violence gratuite et de ce fait c’est toujours le Boy la tête de Turc…Bref un très bel article et un grand bravo à toi qui arrive à gérer au quotidien l’apprentissage complet de ta fille ! 😉

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 08:21

      Si tu as envie d’en discuter par mail n’hésite pas 🙂
      Merci pour ton commentaire, ça me fait plaisir si ça peut faire découvrir des choses à des mamans/papas.
      A vrai dire, le temps consacré au travail “scolaire” est moindre quand on fait l’école chez soi, puisque c’est individuel. Ici pour le moment on bosse jamais plus de 1h par jour, et c’est pas tous les jours. Ca suffit largement car c’est ciblé !

  • Reply fanny June 5, 2014 at 08:46

    Quelle belle surprise de lire cet article. Ce sujet m’interesse énormément, (bien que pas d’enfant qui pointe le bout de son nez pour l’instant). J’en parle beaucoup avec d’amis parents autour de moi. Certains veulent franchir le pas mais la pression familiale et des autres parents est telle qu’ils n’arrivent pas à prendre la décision! Est-ce que ça a été le cas pour toi aussi?
    Et ils me disent aussi qu’ils ont peur de ne pas y arriver, et du coup de mettre un poids sur leur enfant. Comme si eux même étaient encore dans le schéma scolaire “réussite ou échec”.

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 09:30

      Merci beaucoup 🙂
      Je t’avoue que oui, il y a eu quelques pressions ou avis négatifs, mais on y a tout simplement pas prêté attention. C’était à prendre ou à laisser… Le seul avis qui nous importait était celui de nos enfants. Je pense que les gens ne vont tenter de t’influencer que si ils sentent que c’est possible, donc si tu doutes toi même.
      Quant à ne pas y arriver, quand on est un parent aimant, je crois que tout est possible ! 😉 On apprend à marcher, parler etc à son enfant. Pourquoi pas lire et écrire ? 😉

      • Reply fanny June 5, 2014 at 09:34

        Oui c’est sûre. Et pour toi, tu arrives à te dégager des moments à toi?
        En terme de budget, tu as une idée de combien ça te coûte par an?

        • Reply Daljaa June 5, 2014 at 09:42

          Il y a beaucoup de moments où les filles sont indépendantes dans le jeu et ne me sollicitent pas. Il y a aussi le papa qui prend le relai régulièrement. Donc je ne me sens pas submergée 🙂
          Le budget ça dépend énormément de ce qu’on veut comme méthode : les cours Pi sont privés, mais le CNED est pris en charge il me semble, au moins en partie. Mais il y a l’allocation de rentrée qui peut couvrir la dépense. Ensuite ben le matériel créatif mais c’est en option. Les livres je les trouve en brocante. Je ferai un autre article sur tous les petits détails techniques dans pas longtemps 🙂

          • fanny June 5, 2014 at 09:43

            Merci de tes réponses.

            Hâte de lire la suite!

  • Reply Lauréa June 5, 2014 at 10:23

    Lorsque j’ai cliqué sur “lire la suite” sur Hellocoton, je ne savais pas sur quoi j’allais tombé, et je suis bien étonné.
    Nous hésitons à mettre notre fille à l’école pour pleins de raisons, du coup ton article me parle, et je trouve les idées que tu donnes pratiques, et ça nous donne vraiment une vision de ce que pourrait être “l’école à la maison”. Je te remercie beaucoup pour ce partage.

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 11:08

      Tant mieux c’est super ! Je suis vraiment ravie si ça peut aider des parents, j’ai été à cette place un jour : j’avais plein de questions, plein d’incertitudes parce que c’était l’inconnu. Aujourd’hui je ne peux pas résumer ça mieux que par un “ça se passe naturellement”. C’est tellement plus simple que ce qu’on peut imaginer, il faut avoir confiance en soi et en ses enfants 🙂

  • Reply Mademoiselle Wa June 5, 2014 at 10:51

    Qd on te lit, ca a l´air super l´instruction en famille et ca fait vraiment envie… (Je suis d´ailleurs curieuse de connaitre les arguments qui vous ont fait choisir ca aux 8 mois de votre petite) Mais de mon coté, avec un boulot très prenant pour les 2 parents, je ne vois pas tres bien comment on pourrait faire ! On lit beaucoup, on joue dès qu´on peut mais il faut pouvoir rester à la maison toute la journee pour une instruction correcte et complete… et ca malheureusement ce n´est pas pour nous !
    Et j´avoue que je ne suis pas sure que j´aurai la patience de rester calme et posée tous les jours ! 😉

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 11:01

      Je détaillerai ça je pense oui, car on peut être curieux des raisons derrière la décision 🙂
      C’est certain qu’avec un travail très prenant c’est impossible. Cela dit, je connais pas mal de mamans ou papas qui travaillent à mi temps et qui pratiquent l’instruction en famille, donc il n’est pas nécessaire d’être inactif professionnellement. C’est compatible avec certains métiers “à la maison”, aussi. Et enfin, rassure toi, je ne suis pas wondermaman (et je ne sais pas si elle existe !) : moi aussi parfois je perds patience, comme tous les humains 🙂

  • Reply Mewou June 5, 2014 at 11:41

    Super intéressant !
    Je suis juste curieuse de jusque quel age on peut enseigner en famille ?

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:00

      Merci 🙂 Il n’y a pas de limite puisque l’école n’est pas obligatoire : seule l’instruction l’est, de 6 à 16 ans. Dès lors qu’une instruction est donnée sur la base du socle commun de l’éducation nationale, tout roule 🙂

      • Reply Mewou June 5, 2014 at 16:08

        Merci d’avoir éclairer ma lanterne, et bon courage pour la suite 😉

  • Reply sophie mum June 5, 2014 at 11:45

    super billet meme si je ne fait pas l’IEF je trouve ta méthode bien pour ta fille

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:01

      Merci à toi 🙂

  • Reply aux fourneaux June 5, 2014 at 11:54

    Je découvre ton blog ! Cet article est très intéressant, merci pour ton expérience en tout cas c’est un vrai travail à temps plein ! J’ai répéré 2 ou 3 livres dans ton article qui pourront servir à ma fille qui elle pour le coup est scolarisée, elle est en CE1 ! Je pars faire un petit tour sur ton blog, j’adore , j’adore
    Bon jeudi
    Manuella

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:09

      Merci beaucoup pour le compliment 🙂 CE1 c’est chouette elles sont proches en âge alors. Ils sont bien ces livres Larousse, j’ai trouvé les miens d’occasion mais c’est une édition récente 😉

  • Reply Délia June 5, 2014 at 11:59

    Je ne suis pas maman, et je n’en ai pas l’intention ni le projet pour le moment, j’ai donc le temps pour ces épineuses questions, mais c’est vrai qu’au final, à l’école on apprend pas tant de choses que ça sur le plan connaissances brutes! Après, j’ai toujours été très scolaires, donc j’admets que je n’ai jamais vécu l’école comme une purge (même si j’ai toujours été scolarisée en ZEP, c’était toujours très chouette d’aller apprendre!), mais pour certains enfants, aller à l’école, c’est comme les braquer contre l’apprentissage. Je gardais un petit garçon très doux, et très calme, et il avait du mal à se mêler à la bande de brutes épaisses de ses classes, il se travestissait mais je le sentais un peu malheureux, puis un jour… il est aussi devenu une petite brute!
    Très chouette idée en tout cas d’assumer cette lourde tâche! En plus la puce a l’air d’être très studieuse, tu as bien de la chance 🙂 !

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:16

      Merci de partager ton expérience 🙂 Je ne suis à priori pas “contre” l’école, je crois seulement qu’elle peut ne pas convenir à tous. Par chance, la loi laisse ce choix aux parents qui peuvent, et souhaitent le faire ! Je pense que l’une ou l’autre des deux approches de l’apprentissage des savoirs “académiques” peuvent être bonnes, dans la mesure où ça convient à celui qui apprend.

  • Reply Anonymement-J June 5, 2014 at 12:05

    Wow, je crois que c’est l’apprentissage que j’aurai aimé avoir.

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:17

      C’est touchant de lire ça, merci 🙂 Et je me retrouve dans ton avis, j’aurais aimé ça aussi.

  • Reply Ritalechat June 5, 2014 at 12:15

    j’aime beaucoup la façon dont tu en parles. Merci pour cet article!

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:19

      Merci à toi 🙂

  • Reply Hélène Chatelain June 5, 2014 at 12:18

    C’est un sujet sur lequel je me suis toujours sentie très partagée. Au final, je pense que ce mode d’éducation ne collerait pas trop à nos choix et à nos personnalités mais je comprends les familles qui optent pour cette solution et je suis impressionnée par la quantité de matériel que tu possèdes chez toi ! En fin de compte, c’est même mieux qu’à l’école ! ^^
    En revanche, si je ne me vois pas faire ça, je compte aussi participer au maximum à l’instruction de mes enfants, d’une manière ludique. J’ai même hâte que Coquillette et sa future petite soeur soient plus grandes pour pouvoir commencer et leur proposer des tas d’activités !
    En tout cas, chapeau à vous et bonne continuation !

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:28

      Merci 🙂
      Oui, tu as raison c’est un choix à faire en famille, au même titre que tous les autres en fait ! Quoiqu’il arrive ça doit coller. Je ne crois pas qu’on puisse faire ça sans en avoir le choix, enfin je ne sais pas mais ça me paraitrait difficile.
      Mais proposer des activités comme tu veux le faire, c’est un peu le même principe : c’est l’échange qui est important au fond 🙂

  • Reply Aurélie June 5, 2014 at 12:22

    Salut,
    Très intéressant, je vais de ce pas regarder les cours Pi 🙂
    Une question bête : où voit ta fille voit elle ses copines? Comment les a t elle rencontré? A t-elle des activités en groupe par ailleurs?
    Mon fils de 3 ans 1/2 n’aime pas trop aller à l’école. La chose intéressante que j’y vois pour le moment, c’est la sociabilisation…
    A bientôt
    Aurélie

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:35

      Coucou 🙂
      Alors pour les amis, il y des associations d’élèves non scolarisés (qui sont envrion 40000 en France). On fait partie d’une assoc, et presque chaque jour il y a des rencontres organisées, que ce soit simplement au parc ou à la cité des sciences. Il suffit de choisir en fonction de ses envies et de son emploi du temps. Elle a aussi quelques amies scolarisées, qui sont les enfants d’amis à nous 🙂

  • Reply Les Créas de Mél June 5, 2014 at 12:38

    Bonjour,

    Je viens de lire ton articles et une question me trottes sans cesse dans la tête:

    Ta fille ne souffret’elle pas tout de même de ne avoir de camarade, d’amie d’école ?… Car il ne faut pas oublier que l’école et aussi un endroit ou l’enfant es HORS du cocon familial et cela es important pour son épanouissement !

    Bien à vous.

    Mél.

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:44

      L’école n’est pas la seule manière de se socialiser, on peut d’ailleurs y trouver des enfants qui n’ont pas ou très peu d’amis. On a parfois tendance à confondre socialisation et collectivisation. J’ai pu l’observer souvent puisque je suis assistante maternelle : un enfant de 3 ans qui entre à l’école ne sera pas plus sociable s’il a été à la crèche plutôt que chez la nounou. La socialisation de qualité peut se faire partout : dans la famille, dans les sorties, dans les parcs, dans les activités “extra-scolaires”…
      Mon expérience est que, non, elle ne souffre pas, puisqu’elle a des amis, et qu’elle sait s’en faire des nouveaux en 3 minutes chrono quand on arrive quelque part 🙂

  • Reply Maaademoiselle A. June 5, 2014 at 12:39

    Ton article est très très intéressant. Je découvre ton blog et j’aime la douceur qui se dégage de tes propos. Tu ne nous impose rien, tu ne fais que présenter ta façon de faire.
    Ici je pense, non je suis certaine, qu’il n’y aura pas d’école à la maison, ce sera la chemin dit classique. Cependant, même si nous confions nos enfants à des instituteurs pour leur apprentissage, nous pouvons aussi les aider de notre côté. J’ai vu les larousses, ils ont l’air très sympas, et bien souvent ces livres sont bien fait. Bon j’ai largement le temps, ma fille a 17 mois (moins trois jours), mais je vais me renseigner sur ces livres là.
    Merci pour ton partage 🙂

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:54

      Merci beaucoup 🙂 Je ne suis pas dans le jugement c’est sûr, j’aime trop qu’on respecte mes choix et je crois que la moindre des choses c’est de commencer par respecter ceux des autres. J’ai été à l’école et sur tout un tas de points j’ai détesté ça, pour autant je ne veux surtout pas que ce soit quelque chose qui vienne ternir mon désir de faire l’instruction en famille : je le fais parce que j’aime le faire, que pour l’instant les enfants aussi, mais si un jour ils veulent aller à l’école je les inscrirai sans problème 😉
      Et tu as raison, déléguer l’apprentissage ça n’empêche en rien de rester très actif auprès de ses enfants pour y contribuer 😉

  • Reply petits canaillous June 5, 2014 at 13:06

    Très intéressant,
    On peut voir que tu t’adapte vraiment aux besoins de ta fille et c’est le plus important.
    Il y a vraiment du positif dans tout ça. C’est sûr qu’elle peut travailler à son rythme et avec plaisir. L’apprentissage à l’école est trop ‘moulé’ il ne s’adapte pas à chaque enfants. A l’école ils sont trop nombreux. J’aimerais pouvoir faire le pas de les déscolariser, je pense ce qui manquerait par contre, c’est la vie sociale avec les autres enfants…. cela dit, quand tu vois qu’ils passent leur temps à se taper dessus à la récré, que certains enseignants leurs parlent mal (j’ai bien dit certains) alors qu’ils exigent des enfants un respect total (ou plutôt une soumission)…

    En tout cas bravo, cela doit demander beaucoup d’implication de ta part j’imagine.

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 14:58

      Merci à toi 🙂
      C’est certain, je me contente de proposer et d’accompagner, comme je l’ai dit si elle veut aller à l’école elle pourra y aller 😉
      Pour la socialisation, c’est une crainte courante, mais les associations d’enfants non-sco sont nombreuses, les sorties organisées aussi. Ma fille va a des anniversaires, comme tous les enfants de son âge 🙂

  • Reply meenah June 5, 2014 at 13:13

    L’article est juste superbe !
    J’aime beaucoup apprendre à mon fils même s’il va à l’école il aime ça donc tant mieux si le cas avait été inverse je n’aurais pas hésité 1 seconde pour l’instruction en famille !
    On s’amuse en apprenant, on partage beaucoup !
    Bref, je sens que le blog va finir dans mes favoris !
    Je découvre le prénom Sann c’est magnifique c’est de quelle origine ?
    Comment s’appelle sa petite sœur ?
    A bientôt

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 15:02

      Merci c’est très gentil à toi 🙂
      Je comprends que tu aimes apprendre des choses à ton enfant, c’est chouette. Après, il ne faut pas se sentir coupable de déléguer, ou carrément de ne pas aimer ça ! Moi par exemple, je déteste lire les histoires, c’est le papa qui le fait. Lui, il n’aime pas les activités manuelles, c’est moi qui le fait. Chacun son truc, l’important c’est de trouver la façon de partager qui nous plait 😉
      Sann, c’est japonnais, c’est le prénom de la petite princesse Mononoke, et sa soeur s’appelle Vega comme l’étoile 🙂

      • Reply meenah June 5, 2014 at 16:12

        Moi je fais les activités manuelles parfois Papa aussi ( absent la semaine pour son travail ) par contre les histoires, la bibliothèque etc c’est moi lol ! Papa n’aime pas trop !
        J’aime beaucoup m’occuper de mon fils apprendre en s’amusant à son rythme !
        Sann et Vega waouh des prénoms qui déchirent, j’adore, j’adore, j’adore, hâte de savoir le prénom du p’tit frère hihi !

        • Reply Daljaa June 5, 2014 at 16:43

          Merci pour elles 🙂 Pour le petit frère c’est encore en débat hehe !

  • Reply Manganèse June 5, 2014 at 14:48

    Bonjour !
    Ton article m’intéresse particulièrement. J’ai un petit garçon de 6 mois et je me pose tout un tas de questions sur l’école. J’ai lu tellement de choses négatives sur l’école et sa façon d’enseigner aux enfants. J’ai pris conscience de la violence de l’instruction telle qu’on la donne aujourd’hui et je ne sais pas vraiment si j’ai envie de ça pour mon fils. Et en même temps, de mon côté, j’ai toujours très bien réussi à l’école, j’adorai y aller. J’adorai apprendre et comprendre, cela est évidemment compatible avec l’instrcution en famille, mais j’adorai aussi y retrouver mes amis et avoir ma vie propre de mon côté, hors de la famille.
    Donc d’un côté je vois cette école dans laquelle je ne me retrouve absolument pas, avec ses évaluations, ses contraintes, sa pression, en gros cette idée qu’apprendre n’est pas un jeu. Et puis soyons honnête, toutes ces valeurs négatives qui sont inculquées aux enfants (stéréotypes de genre, violence, haine de la différence, etc.) qui arrivent avec l’école même si elles ne viennent pas que de là. Et d’un autre côté j’ai mon expérience à moi et j’ai peur qu’il lui manque quelque chose sur le plan de la sociabilisation, des expériences, si il ne va pas à l’école…
    Du coup je suis plus que preneuse si tu nous racontes les raisons de votre choix.
    Et je suis preneuse aussi de plus de détails techniques sur ce que ça implique pour votre famille et pour vous les parents aussi 🙂
    Enfin, si tu souhaites raconter tout ça évidemment !
    En tout cas, ça donne envie de voir ton article, je sais déjà que j’adorerai faire ça avec mes enfants (et ça aussi, ça joue dans la balance !)

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 15:11

      Coucou, merci pour ton commentaire. Au début, je ne pensais pas faire d’article trop détaillé car je ne veux pas que les gens se sentent jugés. Souvent, dire “je fais comme ça” peut laisser penser à l’interlocuteur que s’il fait différement, il fait mal. Ce n’est vraiment pas le message que je veux faire passer, je tiens à la liberté de chacun 😉 Alors oui je vais faire un autre article plus détaillé, promis, en marchant sur des oeufs hehe !

      Je comprends bien toutes tes questions, car avec le papa on a eu les mêmes au début. Je vais préparer ça, merci de ton intérêt 🙂

  • Reply Anaïs June 5, 2014 at 17:25

    En tant qu’enseignante je ne sais pas comment réagir.
    Ton article donne envie, et je comprends certains commentaires qui disent que leur enfant n’est pas bien intégré, qu’il y a beaucoup de violence dans la cour de récréation…
    Mais scolariseras-tu tes enfants un jour ? Je ne sais pas si tu peux aller jusqu’au bac ainsi ?
    A vrai dire je me pose plein de questions mais vraiment par curiosité et pas du tout par jugement 🙂
    Et je pense que tu dois faire hyper attention à la socialisation de l’enfant vu ce que tu nous racontes 🙂
    Je pense donc que c’est une expérience qui n’est pas à la portée de tout le monde mais tu sembles relever la tâche haut la main !

    Belle soirée 🙂

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 17:52

      Je comprends ta position. Perso, je n’aborde pas la chose comme : “je ne pense pas que les enseignants peuvent faire mieux que moi”, pas du tout. Je le vois comme une option que j’ai, un peu comme je ne me sens pas vexée face à une maman qui préfère prendre un congé parental alors que je suis nounou 🙂
      Je pense comme toi aussi que ce n’est pas pour tout le monde : sur le plan du niveau d’étude, sur celui de la motivation aussi tout simplement… Il faut également, malheureusement, pouvoir l’assumer financièrement, car cela veut dire un revenu moindre dans la famille.
      Je compte continuer jusqu’au BAC oui, si elle en a envie. Je l’ai eu, et j’ai été en fac, du coup ça ne m’inquiète pas (j’ai fait une partie de ma 1ère et terminale par correspondance d’ailleurs, seule sans aide).
      Quand on ne se sent plus sur le coup niveau connaissances, je pense que les cours par correspondance sont une bonne chose. Mais j’ai déjà pu lire les expériences positives d’enfants qui ont appris à écrire en majuscule et à 9 ou 10 ans “seulement”, et qui ont par ailleurs réussi brillamment leurs études et vie professionnelle. Je suis convaincue que c’est une question de rythme et de confiance en soi 🙂
      Merci à toi pour ton avis 🙂

  • Reply Leeloo June 5, 2014 at 17:34

    Je n’avais jamais considéré l’école à la maison comme une option, mais la façon dont tu en parles donne envie de s’y intéresser de plus près.
    Enfin bon, j’ai encore le temps je n’ai pas encore d’enfants, mais qui sait, sûrement que le jour où la question de la scolarisation se posera, je repenserai à ton article… 😉

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 17:37

      Merci c’est chouette si ça t’a donné une idée positive 🙂

  • Reply Claire June 5, 2014 at 17:48

    Enfant, je n’ai pas aimé l’école “préfère jouer sous sa chaise” “peut mieux faire” (Comment ?) et peut-être vers le lycée, j’ai pu enfin m’intéresser à des matières…enseignées par des profs intéressants.
    Je suis ensuite devenue Éducatrice de Jeunes Enfants, et j’aime beaucoup l’idée du jardin d’enfants, des structures assez peu nombreuses et souvent privées. J’ai été attirée par la pédagogie Montessori et fait mes premiers stages dans une super structure.
    Pour mes enfants, nous avons choisi de quitter Paris, et le choix de l’école ne s’est pas posé…ce fut l’école maternelle du quartier. Mais notre petite fille n’y était pas très épanouie…et à la fin de la Grande Section, la maîtresse a écrit sur son évaluation qu’elle “obtiendrait de meilleurs résultats si elle s’intéressait d’avantage aux apprentissages”. Grosse surprise.
    Heureusement, notre déception-colère fut vite balayée par notre départ en Grande-Bretagne. Et pour la première fois, j’ai pu faire un vrai choix éducatif (un comble pour une éducatrice), l’école anglaise est très différente de la majorité des écoles françaises. On y valorise beaucoup les enfants, qui sont respectés dans leurs différences, le jeu y tient une place importante, l’enfant y est très actif, la communauté des enfants et des parents est unique.
    Mon second enfant ne connait pas l’école française, il a commencé par une petite école Montessori, j’ai adoré venir le chercher dans la classe et observer les relations entre enfants, le matériel…Il a ensuite intégré la même école que sa soeur, à 5 ans, ici au Royaume Uni, on commence la lecture un an plus tôt mais on laisse 2 ans à tout le monde pour acquérir la lecture…Ils s’éclatent avec des thèmes très parlants pour eux, les super héros, les petites bêtes du jardin, le cirque. Avec des ateliers, des sorties, beaucoup de sports et de liens interclasses. La confiance en eux est une chose qui frappe quand on arrive dans ce pays ! Je pense que ça fait des adultes plus heureux ! Bref, j’en reviens à ton article, qui m’a beaucoup intéressé (comme tu le vois), car j’ai une forme d’admiration pour ce choix singulier. J’aime l’idée qu’on ait tous une vie en dehors de la maison. Pourtant, les adultes “extérieurs” n’ont pas toujours été bienveillants. Ici, en Grande-Bretagne, on a l’impression que l’individu a une place plus particulière. tout en étant valorisé dans une dimension collective. Ils gagnent des points pour leur “maison”, leurs efforts scolaires ou physiques sont mis en avant de la même façon. Et ça m’a réconciliée avec l’école !!!!!

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 18:07

      Merci pour ce partage de ton expérience 🙂
      En effet, le système est différent chez certains de nos voisins. Je trouve qu’on est restés très “vieille école”, sans mauvais jeu de mots 😉
      Je crois aussi que notre système manque de moyens, mais peut être ces moyens sont-ils mal employés ? C’est vrai qu’on est très mal classés ici en France. Pour autant, je pense que même si j’habitais ailleurs, où ça colle davantage avec notre pédagogie, je ferais pareil : ce n’est pas un choix “parce que l’école c’est nul”, mais “parce que l’instruction en famille, ça nous plait” 🙂
      Je suis contente de lire que tu as pu faire la paix avec cette institution en tous les cas, et que tes enfants s’y épanouissent. C’est ça l’important au final : vivre les choses bien ! 😉

  • Reply panaka62 June 5, 2014 at 18:25

    c’est une très bonne initiative, surtout quand l’enfant “joue le jeu”. Mais il faut aussi que le parent ait le temps de s’investir, ce qui n’est pas forcément évident quand les deux parents travaillent. Je trouve ton article excellent, ça m’a permis de voir que ce n’était pas si négatif que ça !

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 18:49

      Merci 🙂
      Tu avais un apriori, avant ? En tout cas c’est bien si ça t’a éclairé sur le sujet, tant mieux 🙂

  • Reply Iness K June 5, 2014 at 19:39

    ton article est super.
    Si je pourrai, je ferai comme toi mais bon Ptit Lu va à l’école.
    Et le soir et les week-end nous faisons des activités manuelles et il adore (je suis animatrice de scrapbooking).
    xoxo

    • Reply Daljaa June 5, 2014 at 19:43

      Merci 🙂 Ah les activités manuelles, c’est le truc que j’aime le plus. Parfois je me demande si ce n’est pas moi qui m’amuse mieux que les enfants ! 😉

  • Reply Loïs June 6, 2014 at 05:46

    Ah non mais franchement ton article fait envie !!!
    Merci pour ce témoignage de votre quotidien !
    Et si un jour tu fais un article sur le pourquoi, ça m’intéresse également 🙂
    A bientôt !

    • Reply Daljaa June 6, 2014 at 07:55

      Merci beaucoup 🙂 Oui je vais préparer un article sur les détails techniques très bientôt !

  • Reply Aiyena June 6, 2014 at 06:49

    Bonjour et merci pour cet article. Mon fils Charly a 18 mois dans quelques jours et je devais justement aller à l’école pour son inscription cette après midi. Mais maintenant j’hésite…

    Avec son papa, nous ne nous sommes jamais posé la question puisque “tout le monde” va à l’école ! Maintenant, je pense que je vais en parler à mon mari.

    Je pense que je peux y arriver, même si c’est une grosse responsabilité. Pourrais tu me donner une liste (non exhaustive bien sûr) des livres qui t’ont le plus aidé dans les débuts de l’apprentissage en famille ?

    Je te remercie pour tout ça et je suis ravie de découvrir ton blog !

    A très bientôt !

    • Reply Daljaa June 6, 2014 at 08:10

      Merci à toi ! Je suis contente de contribuer à faire connaitre cette pratique. C’est beaucoup moins répandu en France que dans d’autres pays, les états unis pour ne citer qu’eux, où c’est très courant !
      Du moment que c’est fait sérieusement, ça fonctionne hyper bien. Pour les livres, je t’avoue qu’à part les encyclopédies Larousse pour enfant, le reste c’est principalement des livres de contes. Ce que j’ai fait, c’est repérer ses centres d’intérêt et lui proposer d’approfondir les sujets avec des livres comme la collection “la grande imagerie” des éditions Fleurus. Il y en a sur tous les thèmes ! Je lui ai aussi téléchargé beaucoup d’épisodes de “c’est pas sorcier”.

  • Reply Cécile June 24, 2014 at 14:17

    Hello, articles et commentaires super intéressants !

    Je suis tombée ici par hasard en cherchant des infos sur l’école à la maison, ayant fortement l’envie de me lancer là-dedans une fois maman (je suis enceinte de 2 mois et on me parle déjà de mode de garde…même la crèche je n’arrive pas à envisager que ce soit en phase avec mes convictions). J’ai apprécié le fait que tu mettes en avant le fait qu’il n’y a pas qu’une manière de l’envisager mais autant de façon qu’il n’y a d’enfants et de parents.
    Je suis belge et les 600 élèves “à la maison” me semblent tellement peu par rapport aux chiffres français…j’ai bien peur que les associations, endroits de partage ouverts où mon enfant pourrait sociabiliser ne soit que peu nombreux, voir inexistants (pas encore beaucoup investiguer pour tout dire). Je ne manque pas d’idées pour pallier à ceci, mais bon voilà, les mères au foyer, c’est déjà mal vu alors si on ne mets pas les enfants à l’école…j’entends déjà que ça persifle. On en parle déjà avec mon mari, il est sur la même longueur d’onde mais il veut être sûr que ça me convienne à moi de me lancer là-dedans (je suis ingénieure et il ne voudrait pas que je regrette au niveau carrière plus tard).

    Encore merci pour cette tranche de vie !

    • Reply Daljaa June 24, 2014 at 14:43

      Merci pour ton commentaire 🙂 Je ne sais pas pour la Belgique je t’avoue, mais il doit bien exister des associations, et comme tu dis tu as déjà des idées pour contourner la difficulté (chapeau, d’ailleurs !).
      Quant aux jugements, je te dirais bien de ne pas y faire attention… Car si tu deviens mère au foyer pour faire l’école à ton enfant, tu en auras, et si tu te lances dans un carrière prenante tu en auras aussi ! Il y a tout simplement des gens qui ont toujours quelque chose à redire 🙂
      Mais c’est bien que vous soyez d’accord avec le papa, et que vous en parliez, parce que quoiqu’il arrive vous aurez fait un choix. Ce qui est triste, c’est les parents qui réalisent un jour que c’est possible et que ça aurait été fantastique pour leur enfant, mais qui ne savaient pas.
      A bientôt 😉

  • Reply lily August 14, 2014 at 20:54

    Je voulais faire l’école à la maison avec mon fils puis j’ai eu ma fille et je ne me voyais pas le faire donc ils sont tous les deux scolarisés mais voilà ma N°3, 30 mois bientôt, est refractère à toutes structures crèches ou écoles. (elle a crié durant 8 mois 3 fois par semaine en crèche 1h non stop, les dames ont jamais vu cela), elle commence l’école en septembre mais la demi journée d’adaptation c’est fini en 1h d’adaptation.
    As tu déjà vu des familles faire l’école à la maison qu’à un seul enfant sur toute la fraterie?
    merci d’avance

    • Reply Daljaa August 15, 2014 at 08:24

      Je ne connais personne qui le fait, mais je sais que certains grands vont au collège par exemple, quand les plus petits font le primaire à la maison. Il me semble que c’est un choix qui vient de l’enfant.

  • Reply Marjo Poupette Chérie February 26, 2015 at 14:18

    ça me fait rêver tout ça, non, je ne savais pas! Ou bien je n’avais pas retenu!
    J’adore cette version de l’éducation, bien que ce n’est pas ce que je ferai pour ma Poupette, et je me demande quand même ce que ça aurait donné chez nous 🙂

    • Reply Daljaa February 26, 2015 at 14:29

      Il y a tellement de bonnes façons de faire grandir son gamin, que c’est pas possible de tout prendre 🙂 Moi aussi je me demande à quoi ressembleraient les choses si j’avais pas fait comme ça. Il faudrait des univers parallèles comme dans Fringe, c’est nul que ça existe pas en vrai !

  • Reply Lisa March 4, 2015 at 14:29

    Mon pti bout a 10 mois et j’envisage aussi l’unschooling, cela me passionnerait de le regarder s’épanouïr au fil des jours. Ton article m’encourage, bien que le papa ne soit pas encore convaincu, surtout par l’unschooling. Je pense que le plus compliqué c’est vraiment de croire en la capacité innée d’apprentissage des enfants…

    • Reply Daljaa March 4, 2015 at 17:10

      Si tu veux de la doc pour lui donner de bons arguments tu peux me mail 🙂

    Leave a Reply