Notre école Sorties

La maison de Victor Hugo

January 22, 2017

Cette semaine, c’est chez Victor Hugo que Sann et moi nous sommes invitées. L’une de ses anciennes demeures, un appartement situé sur la Place des Vosges, est ouverte au public comme un musée. Une visite contée “Victor Hugo, une vie comme un conte”, était proposée, et comme ce samedi matin à l’ouverture, personne d’autre n’y était inscrit, nous avons eu le plaisir d’une petite visite guidée presque privée.

Même si en ce matin d’hiver, le parc de la place était un peu triste, l’endroit reste très beau et on s’imagine sans mal l’écrivain passer le porche du grand immeuble, un manuscrit sous le bras. Cette maison Parisienne, c’est la première de Monsieur Hugo, qu’il louera après avoir quitté la demeure familiale de son enfance. Il s’y installe avec Adèle, sa femme, et leurs enfants.

Cet endroit est aujourd’hui reconstitué d’après les témoignages de l’époque, mais il faut garder à l’esprit que si l’écrivain et sa famille y ont vécu 16 ans, il y a eu d’autres occupants dès lors que Victor Hugo a dû s’exiler sur l’île de Guernesey, lors de la prise de pouvoir de Napoléon III, à qui il s’était publiquement opposé.

On y retrouve des meubles, des objets, et beaucoup d’œuvres d’art offertes à l’auteur dont la popularité était immense (à sa mort, deux millions de personnes endeuillées ont assisté à sa veillée sous l’Arc de Triomphe). Certains tableaux le représentent, mais on trouve également de nombreuses illustrations peintes ou sculptées de ses œuvres.

Cet homme, qui parait si austère sur ses portraits et un brin prétentieux dans sa manière d’apposer ses initiales un peu partout dans sa maison, était en réalité un des plus fervent défenseurs des opprimés, et si on ne l’a pas déjà ressenti à la lecture de ses romans, on le découvre vite à travers cette visite de son musée.

Ses manuscrits très brouillons, son bureau modifié par ses soins afin de pouvoir y travailler debout car, tel un enfant, il ne tenait pas en place, les poèmes sur ses enfants et petits enfants… Tant de détails nous le montrent en réalité comme un homme qui n’aimait pas être trop sérieux. Généreux et altruiste, cet amoureux de la république et de ses valeurs se battait pour les ouvriers, les femmes, et les enfants : chaque semaine, il donnait à dîner, chez lui, à une quinzaine de petits défavorisés. Végétarien, c’était aussi un farouche opposant à la vivisection.

Et puisqu’écrire romans, pièces et poèmes ne suffisait manifestement pas à satisfaire l’appétit créatif de Victor Hugo, il s’essayait aussi à la peinture, la gravure, la modification de meubles… Il a d’ailleurs créé spécialement pour le deuxième grand amour de sa vie, Juliette, une pièce entière sur le thème de la Chine, reconstituée ici dans l’appartement.

On apprend, à travers les peintures, les poèmes et les photographies, que c’était un père et un grand père aimant. Il ne savait pas gronder les enfants et passait de longues heures à jouer avec eux, ou à leur raconter des histoires. La perte de trois de ses enfants aura d’ailleurs un gros impact sur son écriture, laissant chaque fois des périodes de vide durant lesquelles, effondré, il ne prenait pas la plume.

Entrer dans cette maison, c’était un peu comme une bouffée d’inspiration et d’espoir. On a aimé découvrir cet homme privilégié avec un tel désir de se battre contre les injustices (il a même participé à certaines révoltes), sa détermination et son courage, et surtout son humilité jusque dans ses dernières volontés : il voulait être transporté à sa tombe comme un homme du peuple, dans le “corbillard des pauvres”. Symboliquement, son corps sera déposé au Panthéon quelques jours après sa mort.

Avec Sann, on vous conseille vivement les visites contées pour les familles, adaptées aux enfants dès 6 à 8 ans. La conférencière était gentille, patiente, et elle a tout de suite adapté son discours pour de petites oreilles, et a laissé Sann poser beaucoup de questions, lui proposant de participer plusieurs fois à la découverte de certains détails dans les pièces en faisant appel à son imagination, ses connaissances… Et pour les enfants trop jeunes pour découvrir les histoires dramatiques du grand monsieur, il y a tout de même un recueil de poèmes écrit pour ses petits enfants, “L’art d’être grand-père”.

FacebookTwitterGoogle+Share

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply Amélie January 22, 2017 at 22:35

    Merci pour le récit de votre visite, ça me donne bien envie d’y amener mon grand. J’avais vu dans un doc que c’était un papa présent et joueur… ça le rend vraiment aimable et sympathique Plein de bises

    • Reply Addfunandmix January 23, 2017 at 00:14

      Avec plaisir 🙂 Oui ça pourrait lui plaire, je ne sais pas si c’est toujours la même conférencière mais elle était vraiment chouette. Et puis c’est certain que moi qui n’ai pas spécialement adoré ses livres parce que super tristes et dramatiques, je m’en faisais une image plutôt austère, je suis contente de le voir différemment. Mais sans l’idéaliser non plus, j’en parlais avec un copain cet aprèm, Hugo n’a pas été parfait, notamment sur la question de l’esclavage et du colonialisme. Bises !

  • Reply Margarida January 23, 2017 at 07:53

    Coucou,

    J’adore cette maison, j’y ai été deux fois même si jamais de visite guidée… super idée à faire avec les enfants, surtout si les explications étaient adaptées.

    Belle journée,

    • Reply Addfunandmix January 23, 2017 at 13:42

      Coucou 😉 Ils ont des audio guides aussi, c’est plutôt bien fait. J’ai choisi la visite contée parce que je ne connaissais vraiment pas grand chose sur ce personnage, je ne suis pas capable d’apprécier son oeuvre, alors je voulais que quelqu’un de passionné fasse découvrir la maison à ma grande. Et en plus, j’ai un nouveau regard sur lui, c’est un bonus 😉 Bises !

  • Reply Ci-san January 23, 2017 at 13:04

    Encore une chouette idée de sortie. J’avoue ne pas particulièrement aimer Hugo et je crois ne jamais avoir fini l’un de ses livres. Le seul qui trouve grâce à mes yeux est le recueil de poèmes Les Contemplations. C’est sombre et romantique, ma période préférée dans la littérature française.
    La pièce chinoise est absolument magnifique!

    • Reply Addfunandmix January 23, 2017 at 13:39

      Moi non plus, en effet je trouve ça trop sombre. Après j’ai conscience que c’est de la réalité, ce qu’il écrit, décrit. Il avait raison de le faire, et on a raison de continuer à le faire.
      On a été très surprises par cette pièce sur la Chine, en particulier en comprenant que s’il avait mis ses initiales partout, c’est parce qu’il signait son travail. Je ne savais même pas qu’il dessinait 🙂

  • Reply Isa LISE January 23, 2017 at 18:33

    Merci pour ce partage et ces magnifiques photos ! Victor Hugo était un homme tout en contrastes, mais un géant difficile à oublier. Bonne soirée !

    • Reply Addfunandmix January 23, 2017 at 18:45

      Avec plaisir, j’espère que tu pourras y aller aussi 🙂 Bises

  • Reply Tiphanya January 24, 2017 at 09:26

    J’aime beaucoup cette maison et surtout la salle orientaliste. J’ai aussi visité sa maison à Besançon (totalement dédié à ses combats idéologiques). Et celle que j’aimerai beaucoup voir est celle de Guernesey qui a été le moins modifié parait-il.

    • Reply Addfunandmix January 24, 2017 at 10:18

      Oui celle de Guernesey doit être sympa à visiter, d’autant que le cadre alentour seul doit déjà valoir le détour 🙂 A ce qu’il parait, personne d’autre ne voulait l’acheter car on racontait qu’elle était hantée 🙂

  • Reply Maaademoiselle A. January 25, 2017 at 06:30

    Merci encore une fois pour cette visite.
    Je me suis complètement plongée dans la lecture et les photos ! Un joli moment très bien retranscrit 🙂
    Bises

    • Reply Addfunandmix January 25, 2017 at 10:20

      Je t’en prie, merci à toi 🙂 Avec mon objectif, je ne peux pas vraiment faire de prises de vue d’ensemble, alors j’espère que comme ça, ça laisse du mystère pour ceux qui veulent y aller 🙂 Bisous

  • Reply Sarah January 25, 2017 at 11:50

    Magnifique !!
    Merci de ce partage.
    Il est prévu que nous visitons la maison de Victor Hugo de Besançon ( celle qui l’a “vu” naître ).

    • Reply Addfunandmix January 25, 2017 at 15:18

      Avec plaisir, merci à toi 🙂 C’est aussi la maison où il a rencontré Adèle ! 😉

    Leave a Reply