Notre école

C’est pas la rentrée #4 : comment on développe les compétences

September 3, 2018

J’ai choisi de commencer cet article avec une photo de la plage, une image des filles qui dansent avec insouciance.  À la maison, nous n’avons pas plus de rentrée que nous avons de week-end, de récréation ou de vacances. Nos apprentissages sont continus et sans limite de temps et d’espace.

Les enfants apprennent partout, sans se préoccuper du jour ni de l’heure. Je pense que c’est ce qui fonctionne vraiment le mieux pour mes mouflets : travailler quand l’envie les prend, et tant pis si on est dimanche ou qu’il est 21 heures. Ils ont aussi un grand besoin de vivre leurs apprentissages selon des cycles : ils aiment, souvent, se concentrer sur une matière ou un sujet à la fois. Ils vont expérimenter, creuser, jusqu’à ce que leur curiosité soit satisfaite, puis passer à autre chose.

L’année passée, Sann a lu une bonne centaine de livres, de vrais gros romans, puis d’un coup n’a plus touché une page pendant 6 mois. Je me suis questionnée, j’ai tenté de faire des propositions, mais non, ce n’était plus le moment. Pendant un bon trimestre, elle n’a eu aucun projet, pas d’envie particulière. Et puis elle a appris la photographie, participé à des ateliers, découvert des logiciels et regardé beaucoup de tutoriels. Quand elle a estimé qu’elle avait fait un petit tour satisfaisant de la question, elle s’est lancée dans plusieurs mini-intérêts. Elle a beaucoup joué, et passé du temps à penser. On pourrait être tenté de dire qu’elle ne faisait rien, parce qu’en apparence c’était le cas. Pourtant, je sais qu’il se passait un tas de choses dans ce cerveau en constante ébullition.

Les temps passifs sont super bénéfiques : pour se recentrer, pour réfléchir, se reposer et mieux repartir. Et si j’y réfléchis bien, c’est exactement comme des vacances : des vacances qu’elle aurait décidé de prendre quand elle le voudrait, parce qu’elle en avait besoin à ce moment précis, pour la durée de son choix.

En ce moment et depuis deux mois environ, elle écrit un nouveau livre (j’avais parlé du premier ici) Il ne se passe pas un jour sans qu’elle remplisse des pages sur son petit ordinateur, concentrée sur la trame de l’histoire. Nous ne faisons jamais de grammaire, de dictée, de rédaction tout au long de l’année : elle préfère travailler ces savoirs en les condensant ça et là dans des activités qui ont du sens pour elle. Écrire des cartes postales, des mails, un livre. Ces matières s’étudient toutes seules, au fur et à mesure, avec des petites questions ponctuelles, une visite à son Bescherelle pour vérifier une conjugaison ou la simple observation. Pourquoi parfois on double les consonnes ? C’est une interrogation que j’ai attendu qu’elle me fasse, plutôt que de lui donner l’information quand elle ne la demandait pas, et l’interroger pour être sûre qu’elle l’avait retenue. Ce n’est pas comme ça que j’attire son attention, je fais donc à sa manière.

On étudie ce qui est intéressant pour chacun à un moment donné, sans faire attention non plus au niveau. Pour nous, ça n’a pas vraiment de sens, et j’ai beaucoup souffert, enfant, d’entendre trop souvent “je t’expliquerai quand tu seras plus grande” ou “tu apprendras ça en 6ème”. C’était incroyable : moi, ça m’intéressait maintenant ! Et je me lamentais parce que je me disais : “mais quand je serai plus grande, j’aurai sûrement oublié ma question”.

Alors on adapte bien souvent le discours à son public, c’est certain. Mais la philosophie de Socrate à 9 ans ? Bien sûr ! On lit à deux “Le Monde de Sophie”. La table de Mendeleïev à 10 ans ? Pourquoi pas ! On l’imprime, on se renseigne sur Wikipédia, on regarde un épisode d’E-Penser, ou on se trouve un petit exposé dans un lieu comme le Palais de la Découverte. Cette année, j’ai dû probablement avaler tout ce qu’il y avait d’ateliers et d’expos sur le cerveau à Paris, parce que ça passionnait Sann.

On a fait quelques cours d’espagnol destinés aux 4ème alors qu’elle était en CM1. Ce n’est vraiment pas une question d’âge, mais d’envie, d’intérêt. Ce sera peut être dur, mais avec de la volonté et de l’aide tout est possible.

Cette année encore, on continuera nos cahiers de sorties, parce que les enfants les adorent. C’est leur petit espace à eux, rempli de leurs souvenirs, de leurs accomplissements, et ils en sont fiers. Tant pis pour la présentation académique et l’écriture bien droite, la motivation et le plaisir de faire passent avant tout. Soigner son travail s’apprend en le regardant, et en le soumettant aux yeux des autres.

Et comme cette première année à découvrir le cosplay a été très riche, on continuera à explorer cette passion. On a appris tellement de choses, rencontré tant de gens intéressants. On a hâte de vivre de nouvelles aventures et créer encore plein de costumes ! Et si vous ne nous suivez pas encore sur notre page cosplay, c’est par ici.

Mon petit Dindonneau vient d’avoir 4 ans, et il grandit à son petit rythme tranquille. Il se met parfois la pression sur certaines choses, et pas du tout sur d’autres. Il devient plus calme avec les mois qui passent, mais il est encore énormément dans le mouvement et il se posera quand il se sentira prêt. Il me suit rarement dans les sorties culturelles avec les filles, parce que ça n’a pas d’intérêt pour lui tout simplement. Je ne me sens pas coupable de ne pas l’inclure, et si j’ai hâte qu’il fasse partie des tournées de Musées lui aussi, j’ai quand même bien conscience que c’est “le petit dernier” et qu’il ne sera pas petit éternellement. Alors j’en profite, je laisse le temps au temps.

Il apprend des compétences qui ont du sens pour lui, et qui ne le mettent pas en échec. Participer au quotidien en jardinant, en débarrassant la table, en observant ses sœurs et le monde entier. Il a besoin d’absorber avant de vouloir restituer sous la forme de projets.

Vega s’intéresse beaucoup aux mathématiques et Sann doit, depuis quelques mois, partager son professeur préféré. Pour pouvoir offrir toute son attention à chacune, les cours sont à tour de rôle. Comme à chaque fois, ça commence un peu comme ça : “Lili, j’ai une question sur ce théorème dont j’ai entendu parler dans une vidéo” ou “Maman m’a acheté un livre de Sudoku, tu me montres comment ça marche ?”.

Vega fait des Lapbooks, elle adore ça. Le dernier qu’elle a créé, sur le chat, comportait peu de mots mais depuis, elle sait en écrire beaucoup plus et enrichira ses créations avec du texte manuscrit progressivement.

On cuisine aussi parfois, chacun son tour car la cuisine est petite, chacun sa spécialité selon ses préférences. Sann aime préparer des lasagnes, de la ratatouille, du pain, du lait végétal. Lex veut faire des gâteaux ou des cookies. Pour Vega, c’est pizza ou décoration d’assiettes.

Et puis parce que toutes ces photos que je prends d’eux leur appartiennent aussi, je les imprime régulièrement. En petit format économique, qu’ils collent ensuite dans leurs cahiers. Ces images sont les témoins de leur quotidien, elles donnent un caractère concret aux souvenirs souvent vagues que les enfants gardent du temps qui s’écoule et des choses qu’ils ont fait. Ces petits instants figés de leur vie sont importants pour les aider à réaliser tout ce qu’ils accomplissent, et c’est mille fois mieux qu’une bonne note : c’est une preuve qu’ils sont capables.

Et moi ? Je n’ai jamais été aussi sûre que notre approche est la bonne pour ces trois petits mouflets. J’ai confiance en eux et en nous, et je laisse le temps passer, la vie arriver. Même s’il y a des bas, il y a toujours plus de hauts. Vous voyez la scène un peu cheezy de Titanic, où les deux héros ouvrent les bras ensemble et ferment les yeux en souriant ? Ben c’est nous. Mais avec un GPS quand même, pour les icebergs. Voilà, et sur cette image de merveilleuse tarte à la tomate préparée par Vega, je vous souhaite un bon début de septembre et plein de nouveaux projets. J’ai encore des photos de vacances à vous montrer alors je reviens vite !

 

FacebookTwitterGoogle+Share

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply Isa LISE September 3, 2018 at 10:32

    <3 Merci pour ce joli billet ! Relayé sur Faire l'école à la maison. La confiance, rien de mieux pour accompagner les enfants 😉 d'autant qu'ils sont très loin d'être inactifs, ils n'ont simplement pas le nez plongé dans un manuel scolaire 🙂

    • Reply Addfunandmix September 3, 2018 at 10:48

      Merci beaucoup pour ton partage ! 🙂 Et oui tu as bien raison. Ne rien faire, c’est finalement impossible. Au minimum, on réfléchit, on pense, et rien que ça c’est très important 🙂

  • Reply Roxane September 3, 2018 at 10:58

    Ces cahiers de sorties ont l’air très jolis ! Vous créer les pages sur ordinateur et vous les imprimez ? Ou vous collez des photos et prenez des notes manuscrites ?

    • Reply Addfunandmix September 3, 2018 at 21:20

      J’achète de grands cahiers à carreaux et dedans ils dessinent, collent des cartes postales, photos, tickets de sorties etc… 🙂 Un peu comme du scrapbooking en fait ! Ils décorent parfois avec des petits autocollants ou du joli masking tape.

  • Reply Cyrielle September 3, 2018 at 12:04

    Super article, comme toujours! 🙂 Avril n’a que 2 ans mais c’est la direction que nous prenons et lire cet article confirme encore une fois que nous avons aussi pris la bonne décision! Et puis ça fait tellement du bien de lire ça après avoir vu des dizaines de posts sur la rentrée et les gens qui dépriment!

    • Reply Addfunandmix September 3, 2018 at 21:22

      Merci beaucoup c’est super gentil ! 🙂 Je suis ravie si je peux aider un peu à apaiser l’esprit des parents qui hésitent, j’ai été dans cette position un jour 🙂

  • Reply Madame_Gropotiron September 3, 2018 at 13:36

    Merci beaucoup pour ce partage ! Je suis sûre que ça aide beaucoup de parents en IEF, ou ceux qui hésitent. En tout cas moi ça ma rassure et me conforte dans mes choix!
    Dis, je voulais aussi proposer à ma fille d’avoir un cahier de sorties mais je pense pas que mon imprimante tiendra le coup. Tu as investi dans une petite imprimante photo ou qqch?

    • Reply Addfunandmix September 3, 2018 at 21:26

      Avec plaisir, merci à toi ! 🙂 Non je n’ai pas d’imprimante à la maison par manque de place, les photos je les commande sur un site spécialisé (je crois que c’est photobox, de mémoire…). Il y a régulièrement des promos sur leur site, et parfois même des trucs genre 50 tirages offerts et tu ne paies que les frais de port ! J’attends des promos et hop, je commande quelques photos comme ça 🙂

  • Reply Carine R. September 4, 2018 at 00:33

    Géniale votre approche des apprentissages, j’adore! Pour les cahiers de sorties, j’imprime les photos sur papier, mais cela consomme beaucoup d’encre; tu les imprimes sur quel site? Au plaisir de te lire!

    • Reply Addfunandmix September 4, 2018 at 13:08

      Merci beaucoup ! 🙂 Je ne les imprime pas moi même, d’ailleurs je n’ai pas d’imprimante 🙂 Je les commande chez photobox quand ils font des promos !

  • Reply Ophélie September 4, 2018 at 21:27

    Toujours très intéressant de vous lire et de voir évoluer vos petits (et grandes maintenant) bouts. De mon côté j’ai repris le chemin de ma classe hier (j’y étais quelque temps avant quand même 😉 ) et mon petit à moi est entré à l’école hier, ravi lui aussi.
    Pendant ces vacances, je pensais à vous, et à d’autres familles que je suis parfois sur internet, et je me disais qu’au delà des idées d’activités (ça j’en fourmille, justement la classe est parfois frustrante car on ne peut pas matériellement s’adapter à chacun des élèves, même si on arrive quand même pas mal à différencier), ce qui me paraissait insurmontable serait le quasi huis clos quotidien avec mon fils, que nous avions besoin d’un tiers dans la relation . C’est difficile pour moi maman alors que justement je joue ce rôle pour tellement d’enfants depuis plus de 10 ans… Ce en quoi, ma petite tornade devait en avoir marre des vacances car il est adorable même à la maison depuis hier ! Bref, c’est toujours une bouffée d’air frais de vous lire mais je me dis que moi je ne pourrais pas!Bonne non rentrée à vous et aux mouflets!

    • Reply Addfunandmix September 5, 2018 at 10:28

      Coucou, merci pour ces mots 🙂 Je mesure ma chance d’être à l’endroit que j’ai choisi 🙂 Je suis persuadée que c’est ça le vrai luxe, même si ça implique la perte d’un revenu : vivre le quotidien qui nous convient le mieux, suivre ses rêves, ses envies, ses valeurs… Chacun à sa façon ! 🙂 A bientôt !

  • Reply Karine September 5, 2018 at 08:25

    C’est si proche de ce que je ressens moi aussi pour mes enfants et ça fait tellement de bien de le voir écrit de si belle manière ! Juste MERCI !!!

    • Reply Addfunandmix September 5, 2018 at 10:32

      Merci beaucoup, tes mots font très plaisir 🙂

  • Reply Angélique September 8, 2018 at 13:27

    Bonjour, superbe votre article. Nous sommes en IEF depuis 2 ans et en unschooling depuis décembre, comment se passe vos contrôles réalisés par l’académie? L’an dernier cela a été un vrai bras de fer pour nous.
    Merci par avance pour votre retour, Angélique maman de 3 frimousses, 12, 6 et 2 ans

    • Reply Addfunandmix September 8, 2018 at 14:14

      Coucou, merci beaucoup 🙂 Nos contrôles se passent plutôt bien, je suis désolée d’entendre que tu as moins de chance… Si tu veux, j’ai tout détaillé dans cet article : http://www.addfunandmix.com/inspection-ief-comment-se-prepare/
      N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

  • Reply Estelle September 9, 2018 at 18:08

    Toujours aussi inspirante 🙂 Je réalise comme toi l’importance des traces photos (même si les tiennes sont infiniment plus belles que les miennes ^^ ) , comme les enfants en sont fiers et finalement, quand elles étaient à l’école, je ne les photographiais plus ou presque…
    C’est très rassurant de voir qu’avec tes grandes tu as atteint la sérénité sur ton mode de fonctionnement. J’espère en arriver là avec le recul dans quelques temps 🙂

    • Reply Addfunandmix September 10, 2018 at 15:43

      Merci beaucoup 🙂 Tu as raison ça leur plait d’avoir des images d’eux et leurs activités. C’est super valorisant, et ça permet d’entretenir les souvenirs. Les miens adorent montrer ces photos 🙂

    Leave a Reply